Comment j’ai quitté le métier de prof

Je suis donc devenue prof par défaut, mais sans en avoir conscience, en ayant véritablement le sentiment d’avoir toutes les cartes en main pour choisir mon métier.

35 ans, l’heure du bilan?

Je ne m’étais jamais fixé cet âge comme un point d’étape, jusqu’à ce que je n’aie plus le choix de le faire: à 35 ans, il fallait que j’aie changé d’emploi. L’objectif a été atteint et aujourd’hui, alors que les premières semaines de transition ont eu lieu, je m’étonne: je m’étonne que tout coule aussi bien, je m’étonne de me sentir à ma place, sereine, je m’étonne de ne ressentir absolument aucun manque de mon précédent métier et de me demander même comment j’ai pu l’exercer aussi longtemps. Pourquoi ne suis-je pas partie plus tôt?

Changer de métier: le temps de la peur

Il y a deux ans, je changeais de poste. Et là je change carrément de métier. De métier, bordel, je change de métier. Je me retourne sur ces deux dernières années qui ont bouleversé mes choix de vie. J’ai peur.