Comment j’ai quitté le métier de prof (4)

Tu t’en doutes, je ne suis pas allée chez une psy pour parler de mon métier. Pas du tout, même. Je n’avais aucune conscience de la profondeur de mon désarroi. J’y suis allée en pleine crise existentielle et personnelle et pendant de nombreuses semaines, j’ai évoqué avec elle des sujets qui n’avaient strictement rien à voir avec ma vie professionnelle. Et puis un jour, je lui ai dit: « Je ne sais pas si j’aime mon métier. »

Comment j’ai quitté le métier de prof (3)

Alors quoi? Pourquoi? Comment est-il possible, comme on m’a un jour posé la question, que ça se passe bien avec les élèves, que ça se passe bien tout court, et j’aie pu pourtant vouloir quitter ce métier?