Dois-je (vraiment) retourner à Disneyland?

J’aimerais pouvoir dire que pour nous, Disneyland, c’est fait. Hop, coché sur la liste, derrière nous. Je n’ai absolument aucune envie d’y retourner. L’idée de faire la route, l’interminable queue pour le parking, l’interminable marche pour accéder à l’entrée du parc, les interminables files pour accéder aux manèges et faire coucou à Cendrillon me file une déprime quasi instantanée.