Je doute de plus en plus de l’éducation que nous donnons à nos enfants

Ce n’est pas la première fois que je me pose des questions. Je me revois, à table, il n’y a pas si longtemps, face à ma soeur et à mon beau-frère, nous racontant nos malheurs parentaux et concluant avec sincérité, sans faux-semblants: peut-être, oui, peut-être que nous, notre génération, nous nous égarons quelque peu avec nos enfants.