Bonjour 2020

À toi qui vas bientôt entamer à mes côtés la 3ème année d’existence de ce blog, je souhaite une très belle année 2020, à la hauteur de tes espérances et de tout ce qui compte peu ou prou dans ton existence.

35 ans, l’heure du bilan?

Je ne m’étais jamais fixé cet âge comme un point d’étape, jusqu’à ce que je n’aie plus le choix de le faire: à 35 ans, il fallait que j’aie changé d’emploi. L’objectif a été atteint et aujourd’hui, alors que les premières semaines de transition ont eu lieu, je m’étonne: je m’étonne que tout coule aussi bien, je m’étonne de me sentir à ma place, sereine, je m’étonne de ne ressentir absolument aucun manque de mon précédent métier et de me demander même comment j’ai pu l’exercer aussi longtemps. Pourquoi ne suis-je pas partie plus tôt?

Chroniques du mois de juin (2019)

Ce mois-ci, j’ai glandé. Honteusement glandé. J’ai lu des livres, regardé des séries, me suis vernis les ongles et ai fantasmé sur tout un tas de robes que je pourrai bientôt acheter avec ma carte bleue renflouée. Car ça y est, c’est officiel: mon cerveau est au repos, j’ai un nouveau métier, tout beau tout neuf, qui n’a rien à voir avec le précédent. Retour sur un mois de juin mémorable.

Chroniques du mois de février

Maladie(s), Fabuleuses et rendez-vous maîtresses: je pompe tout, sans état d’âme, sur ma chère collègue pour mes truculentes aventures de février, mois qui aura terrassé par la maladie la moitié des parents et des enfants de mon entourage.

Adieu 2018…à nous 2019

Il est difficile pour moi de dresser un bilan global de l’année 2018, tant elle a été en demie-teinte, à la fois très éprouvante, maltraitante et apaisante, emplie de mal-être et de bien-être, synonyme de perdition et de projection.