Mes trois expériences estivales de ouf

Non, ne me mens pas. Nous entrons dans le dernier tiers du mois d’août, 75% des gens sont à peu près rentrés de vacances, et comme ton voisin, je suis sûre tu raconteras au premier venu tes supers activités de cet été: kitesurf, bateau, paddle, jetski, ascension d’un volcan et peut-être même baignade avec des baleines. Moi je te dis: c’est surfait. Vu et revu. Out. Démodé. Et si j’ai envie d’être bien chiantasse: anti-écologique. Viens plutôt lire mes incroyables et inédites aventures estivales. Frissons, surprises et sensations fortes garanties. … Lire la suite Mes trois expériences estivales de ouf

Chroniques du mois de juin (2019)

Ce mois-ci, j’ai glandé. Honteusement glandé. J’ai lu des livres, regardé des séries, me suis vernis les ongles et ai fantasmé sur tout un tas de robes que je pourrai bientôt acheter avec ma carte bleue renflouée. Car ça y est, c’est officiel: mon cerveau est au repos, j’ai un nouveau métier, tout beau tout neuf, qui n’a rien à voir avec le précédent. Retour sur un mois de juin mémorable. … Lire la suite Chroniques du mois de juin (2019)

Une séparation (4)

Assise dans ma cuisine, je pleurais. Je tournais le dos à la fenêtre, là où la table faisait un retour tout juste suffisant pour glisser une chaise dessous, et je pleurais. Dans ma vie, j’avais déjà vécu des tsunamis émotionnels. Certains avaient laissé mes yeux à sec et pulvérisé mon coeur, mon cerveau et tous mes organes en mille morceaux. Ce jour là, les larmes n’étaient pas silencieuses, je pleurais d’énormes sanglots, bouillonnants, débordants, qui charriaient tous les sentiments qui avaient déferlé sur moi en moins de vingt-quatre heures. Je pleurais le choc, l’incrédulité, la colère, la haine, la désillusion, la culpabilité, la peur, la détresse, la tristesse, le dénuement. Je pleurais qu’on m’oblige à te quitter en me nuisant.

Lire la suite Une séparation (4)

Une séparation (3)

Cet aveu, je ne l’avais d’abord fait qu’à moi-même. Il était enfermé dans ma boîte crânienne, étouffé, dérobé, protégé de tous les coups qu’il recevrait immanquablement en se dévoilant au grand jour. Tant que cette réalité n’était pas dite, pas nommée, pas mise en mots, elle m’appartenait, je pouvais encore en faire ce que je voulais, revenir en arrière, changer d’avis, personne n’en saurait rien, c’était entre elle et moi. … Lire la suite Une séparation (3)

Une séparation (2)

Notre première année ensemble, ce fut vraiment n’importe quoi. Je ne sais pas à quoi je m’attendais. Comme d’habitude, j’avais été naïve, de cette naïveté qui souvent me laissait me bercer doucement dans des projections cotonneuses aux contours pourtant parfaitement définis. J’avais encore une fois magnifié la promesse d’autre chose. Avec du recul, je considère celle que j’étais à l’époque avec un rictus apitoyé. J’étais si confiante.

Lire la suite Une séparation (2)