Le flash info du re-confinement

Nous y revoilà donc. Je te ferai grâce de mes postures de yoga (puisque je suis souple comme un tronc d’arbre), de mon pain fait maison (puisque je continue à aller chercher mes baguettes à la boulangerie) et de mes réflexions subliminales sur le sens caché de nos existences aux côtés de nos chers bambins, de même que d’un débat sur l’utilité du masque en extérieur ou même sur l’utilité dudit re-confinement. Non, tu le sais, mes flashs info sont bien, bien plus profonds que ça.

Et re-fitness à la maison

Pas de TBC 2 (mais siiiiiiiiiiiiiii, le Top Body Challenge, qui m’avait fait élargir mon répertoire d’insultes pendant le premier confinement), oh non, mais un petit programme perso que je ne rechigne point trop à exécuter, dans l’ordre: abdos-fessiers-pompes-dos-squats/fentes.

Je réserve les squats et les fentes pour la fin. Toujours. En m’encourageant d’un allez cocotte nom de dieu, ça va durer quoi, 3 minutes et 54 secondes? C’est quoi, 3 minutes et 54 secondes dans une vie? Rien! C’est ça, rien! Allez, je me fous une musique qui déchire. Jenifer Lopez. Pitbull. De la musique de pétasse et de bad boy. Allez. C’est parti. Gnnnnnnnnn. Tu crois qu’à 52 ans je ferai encore des pompes et des squats? Sinon tout ça n’aura servi à rien! Putain, cruauté de la life.

Tu l’auras remarqué, ma conception du fitness est un éternel recommencement.

Ma fille aînée parle comme une ado

Maman, c’est quoi un next et un crunch?

– Hein?

Un NEX-TE et un CRUN-CHE.

– Tu veux dire un ex et un crush?

Oui, voilà c’est ça.

(Mais enfin où est-ce qu’elle a entendu ces horreurs?)

C’est Eva qui a dit en fait Tiago c’est mon ex et aujourd’hui c’est Hugo mon crush.

(9 ans bordel. 9 ans. Rester calme).

– Euh, bah euh, ex, ça veut dire que c’est son ancien amoureux, et crush que c’est son petit coup de coeur (réintroduire de l’enfantin, réintroduire des mots mignons).

Ah ok.

– Mais euh, elle parle toujours comme ça ta copine? Parce que moi à son âge je parlais d’amoureux, pas de next et de crunch, hein.

Mais oui maman, tu sais, Eva c’est celle qui se la pète tout le temps.

– Ah oui. Ça me rassure (ou pas).

Plus tard, j’entendrai mon aînée expliquer à ma cadette: Mais si, tu sais, Rayan, il est en couple avec Mélodie. (WTF?? En couple?? CM1, bordel de merde!!! CM1!!! A cet âge-là je jouais aux Polly Pocket sur les rebords des fenêtres de l’école!!)

Je ne comprends plus cette époque. Achevez-moi.

J’ai découvert que Salman Rushdie vivait sous fatwa depuis 30 ans

Pour moi, Salman Rushdie, c’est l’auteur qui a écrit le sublime roman Les enfants de minuit (que j’ai lu, et qui fait partie des 100 meilleurs livres de tous les temps selon…bref, t’iras voir). Voilà. Et aussi Les versets sataniques. Ce que je savais moins, c’est qu’à cause de ce dernier livre, cet écrivain exceptionnel vit depuis 30 ans sous le coup d’une fatwa prononcée, à l’époque, par l’ayatollah Khomeiny. Cet appel au meurtre est toujours d’actualité. Pour blasphème.

Rushdie, musulman d’origine indienne, a vu son traducteur tué, ses éditeurs victimes de plusieurs tentatives d’assassinat, ses soutiens menacés, et depuis 1989 soit bien, bien avant Charlie Hebdo, il a vécu sous une identité secrète, quelque part sur cette Terre complètement folle. Cet homme n’a jamais pu avoir d’enfant, il a dû changer de lieu de vie des dizaines de fois, en laissant tout derrière lui.

Le blasphème, ce n’est pas que la caricature. Le blasphème, c’est aussi l’Art, la Littérature, alors non, non et non, nous ne devons jamais renoncer à offenser le religieux, nous ne devons jamais céder un pouce de notre liberté d’expression, sous prétexte d’être tolérant et respectueux, car la tolérance et le respect sont des notions relatives, suivant l’angle sous lequel elles sont considérées. Car le fanatique n’a pas besoin de l’excuse de l’offense pour déchaîner sa haine. Aujourd’hui, je pensais t’écrire uniquement du léger. Aujourd’hui, finalement, je te parlerai de Salman Rushdie. Puissent son œuvre et son nom continuer de résonner ici, et ailleurs.

Une année 2020 pas si pourrie que ça

Ah non, on ne pourra plus dire que 2020 a été une année merdique. Non, non, non. La preuve, Trump est reparti taper dans ses balles de golf.

Sinon, à titre perso, 2020 m’aura permis de retrouver mon statut d’étudiante, de repartir de ma formation avec deux précieux amis, de repeindre mes claustras, de me rendre compte que le Sud-Est n’était vraiment pas ma tasse de thé, de faire repousser un peu mes sourcils, de tester six boulangeries différentes dans un rayon de 1,5 km, de découvrir le beauty blender, de transformer ma nounou en copine, d’acheter enfin mes espadrilles dorées à lacets, de découvrir sur Pinterest qu’on pouvait faire croire qu’on a un cul bombé en ayant des fesses plates, de me rendre compte qu’en scrunchant mes cheveux ils étaient quand même vachement bien ondulés naturellement, d’apprendre à jouer au billard et de remplacer les pépites au chocolat toutes faites dans mes cookies par du chocolat concassé à la main.

Une année très fructueuse, tu en conviendras. Et encore, j’ai oublié plein de trucs. Et toi, tes trucs cool de l’année 2020?

J’espère que cet article te trouveras en forme, où que tu sois, quoique tu fasses. Prends soin de toi.


13 réflexions sur “Le flash info du re-confinement

  1. Comme toi, je retiendrais de 2020 cette merveilleuse nouvelle qu’est la sortie de Trump. Alors dans les réjouissances de cette année à titre personnel, je mettrais la concrétisation de ma reconversion professionnelle en février, la redécouverte du mot « vacances » et la reprise de la lecture qui est intrinsèquement liée aux deux points précédents 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. En pensant à 2020 il n’y a que des moments pourris qui me viennent, mais finalement j’arrive quand même à y trouver des points positifs. J’ai changé de travail, ce qui me permet d’être beaucoup moins stressée. Sur le plan familial aussi, on a eu de belles nouvelles. J’espère quand même que 2021 sera un peu moins mouvementé…

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, toi aussi tu as réussi à changer de boulot, c’est un bon virage que tu as pris je pense juste à temps! Quand on creuse on arrive à trouver…et les bonnes nouvelles familiales c’est hyper important 👍🏻De mon côté c’est sur le plan humain que cette année a été riche…malgré 2 confinements 😜

        J'aime

  2. Nan mais attends, tu conclus ton article comme si c’était le dernier de l’année. WHAT’S THAT MESS ? On est début novembre cocotte, début novembre ! Comme toi, la défaite du pathétique Donald Trump Coin Coin me met un peu de baume au coeur. Concernant Salman Rushdie, wesh je savais moi, j’ai déjà lu ce bouquin quand j’étais jeune fille et je m’étais dit que Khomeney était bien chatouilleux, parce que ce bouquin n’est pas le plus limpide qu’il m’est été donné de lire et il faut farfouiller loin dans les nombreuses pages pour y trouver la dimension blasphématoire. A moins qu’il n’ait eu un bureau spécialisé en littérature blasphématoire ? Qui lui apportait, tous les matins, la gazette des blasphèmes avec une liste de noms, son café et ses tartines ? Que de mystères. En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’il n’avait pas d’humour. Personnellement, « la dernière tentation du Christ » qui fit scandale en son temps (enfin surtout le film éponyme) est un des livres les plus beaux qu’il m’ait été donné de lire, je suis sûre que tu comprendras pourquoi si tu t’y mets (maintenant que tu es lancée dans la littérature blasphématoire, petite gourgandine).

    Aimé par 2 personnes

    1. Écoute, quand on veut se distinguer en tant que blogueuse, faut savoir faire les choses en avant-gardiste, et non comme tout le monde la dernière semaine de l’année!

      Pour Rushdie, le blasphème ne concerne apparemment (parce que moi je ne l’ai pas lu) que 3 ou 4 paragraphes du livre, ce pauvre hère a bien tenté d’argumenter que ces fanatiques n’avaient rien compris, il s’est même excusé, rien n’y a fait: Khomeyni avait décidé qu’il devait mourir.

      Tu m’as donné furieusement envie de lire « la dernière tentation du Christ ». Je pressens que je vais adorer.

      Aimé par 1 personne

  3. Retardataire comme toujours! Moi ça m’a appris que je pouvais vivre sans courir ventre à terre, partout, tout le temps. 8 mois que je travaille de la maison, que je lunch avec mon conjoint le midi, que je vais chercher mes enfants à 15h30, franchement j’ai l’impression d’avoir changé de vie.

    Aimé par 1 personne

  4. 2020… Je suis soulagée que Biden et Harris aient gagné mais je pense que l’autre fou va leur laisser un nombre de colis piégés partout et que le mois de janvier va arriver sans qu’il soit prêt à partir de la Maison Blanche. La politique de la terre brûlée, je crois que ça va désormais être la politique de Trump.
    Sinon, je ne sais pas trop ce que cette année m’a apporté de positif à part peut-être me motiver à lire beaucoup sur la peste noire, la peste de 1720 à Marseille et la grippe espagnole ? Je ne suis même pas pressée de passer à 2021, l’hôpital universitaire de Hambourg a modélisé les précédentes grandes pandémies et chacune dure en moyenne deux ans. Voilà…

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense qu’aujourd’hui, contrairement à il y a un an, nous arrivons à envisager le pire, aussi on ne peut qu’espérer que le pire n’arrivera pas. Personnellement je suis assez confiante sur l’évolution des choses 🤞🏻
      Et la culture perso comme bilan de 2020, je trouve ça beau!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s