J’ai 36 ans: 5 nouvelles choses que tu ignorais (encore) sur mon auguste personne

Ça y est, j’ai officiellement basculé du côté obscur, celui qui me rapproche de la quarantaine. La preuve? Je suis incapable de relever le défi d’un simple cours de street dance accessible au premier venu. Certainement le début de la déchéance intellectuelle et physique. Pour fêter mon anniversaire, jour exceptionnel qui devrait être férié dans tous les pays du monde, je te donne rendez-vous pour mon désormais célèbre et désormais incontournable point sur mon auguste personne.

Je suis une psychopathe du nombril

Tu ne connaissais pas cette catégorie sociale, digne de figurer dans les livres les plus illustres sur les serial killers? Eh bien j’éclaire ta lanterne: je suis une authentique psychopathe du nombril. La psychopathie du nombril se caractérise par une incapacité totale, je dis bien totale, à approcher le moindre objet, biologique ou non, du cratère central. Par une incapacité totale à parler dudit cratère. Par une incapacité même à m’imaginer qu’on puisse toucher le dit orifice.

Les signes physiques de la psychopathie du nombril se traduisent, en cas de péril, par des convulsions, des envies de vomir, une authentique douleur imaginaire, des cris d’orfraie voire, des gestes de violence envers autrui. Le comble de l’abjection, pour un psychopathe du nombril, se situe évidemment dans l’idée même du piercing, mot qui déclenche des nausées rien qu’en l’écrivant et en en mentalisant l’image.

Pour le nettoyer, je fais comme je peux sous la douche en essayant de ne pas y penser. Dieu merci, depuis les grossesses, sa profondeur a diminué de moitié. Faut bien qu’être multipare serve à quelque chose corporellement, nan?

Enfant, je détestais dormir chez les copines

Et pourtant, va savoir pourquoi, j’y étais toujours fourrée, dès l’âge de 6 ans. Lors de ces nombreuses soirées pyjama, dès que la fin de l’après-midi approchait, je sentais une angoisse sourde monter, et ça s’accentuait pendant la toilette, j’arrivais parfois à occulter mon malaise pendant les jeux ou les messes basses qui précédaient la mise au lit, puis ça m’englobait, tout prenait une dimension différente, les lumières, les odeurs, les bruits, le toucher même du tissu des draps, rien n’était comme chez moi et je me sentais atrocement seule.

Dormir, de toute façon, n’a jamais été simple, naturel ni spontané chez moi. Dormir ailleurs, encore moins. Je devais peut-être me brider avec les gens que je connaissais moins, parce que la seule fois où je me suis laissée submerger par l’angoisse, ce fut chez ma tante. Je savais qu’elle m’aimait, je savais que je pouvais avoir confiance en elle, alors j’ai tout laissé déborder. Ma mère est venue me chercher.

Aujourd’hui, c’est moi qui vais chercher ma fille à minuit chez d’autres parents. Je sais la sensation de soulagement indescriptible qui accompagne les retrouvailles avec son foyer. Alors, à n’importe quelle heure, j’y vais.

J’ai toujours été attirée par les garçons/hommes typés

Il devait être écrit quelque part que je ne finirais jamais avec un blond aux yeux bleus. Car très très très tôt, j’ai lorgné du côté de l’exotique: basané, bis, métisse, il me fallait du ténébreux, du noir et du profond, bref, pour moi, l’archétype de la virilité s’est toujours situé du côté brun: brun des cheveux, brun des yeux, voire brun de la peau, brun brun brun.

Scolarisée dans une école privée très favorisée jusqu’au CM2, j’ai commencé à pouvoir réellement me mettre des individus sous la dent à partir du collège. L’apothéose se situera dans mon lycée, un modèle de mixité.

Mon existence a bien été jalonnée de quelques exceptions, dont Leonardo Di Caprio qui réussit à prouver à la terre entière qu’on peut être un blond à priori fadasse et en même temps face caméra le mec le plus charismatique et solaire de l’univers.

Mon rêve secret est de dénicher un chat abandonné

Chaque semaine, je vais chercher mon pain à pied. Chaque semaine, je rêve de voir débarquer de nulle part un petit chatounet égaré qui courrait vers moi d’un air désespéré et heureux, ronronnant, avec des yeux qui me diraient adopte mooooooooi je souffre terriblement, et je n’aurais pas le choix, je ne pourrais pas laisser cette pauvre bête seule dans la rue, le coeur brisé je serais obligée de l’amener à la maison, mon mari soupirerait un peu en faisant vaguement semblant de ne pas être d’accord, finalement il lui apporterait lui aussi son bol de lait du matin, mais d’assez mauvaise grâce, histoire de donner encore un peu le change, on commencerait à lui trouver un nom, et décidément non, on ne pourrait plus le renvoyer parce qu’évidemment il ne grifferait pas les canapés et un jour il s’endormirait sur nos genoux pendant qu’on regarderait un film, bref, j’aurais un chat.

En attendant, je regarde scurpuleusement sous les voitures quand je reviens avec ma baguette sous le bras.

Au collège, j’étais fan des World’s Apart

Pas des 2 Be 3, z’étaient trop moches. Les World’s Apart, déjà, z’étaient tous bruns, on se refait pas et puis vachement plus exotiques parce qu’ils chantaient en anglais, tu vois, mais aussi parfois en franglais avec un accent qui faisait qu’on comprenait que dalle mais c’est pas grave, je pouvais chanter à peu près en saisissant ce que je disais alors j’étais contente.

J’avais des posters d’eux dans ma chambre, j’ai failli même en coller un au plafond pour plus de praticité, mon préféré s’appelait Cal et j’avais même fini par échouer à l’un de leur concert, où la seule chose dont je me souvienne ce sont les hurlements hystériques et leurs doudounes argentées psychédéliques que j’avais pu admirer de loin. A part ça, je n’avais rien vu, et quasiment rien entendu.

J’en profite pour remercier humblement ma mère et ma tante de m’y avoir emmenée avec ma cousine, après coup, je mesure toute la profondeur et l’abnégation de leur preuve d’amour exceptionnelle et inconditionnelle. Aujourd’hui, j’ai toujours des goûts musicaux douteux.

Voilà, tu as aujourd’hui l’incommensurable privilège de me connaître mieux qu’hier. N’hésite pas à me dire quel était ton boys band préféré, histoire que je ne me tape pas trop la te-hon toute seule, quand-même.


33 réflexions sur “J’ai 36 ans: 5 nouvelles choses que tu ignorais (encore) sur mon auguste personne

  1. haha les worlds apart, moi aussi je suis passée par cette phase au collège, qui heureusement n’a duré que le temps de leur 1er album… Mon préféré c’était Nathan.
    Aujourd’hui encore je me demande comment j’ai pu céder à cette mode (parce que c’était rien d’autre que ça en fait, céder à la mode d’avoir un petit chouchou parmi les boys bands, comme beaucoup d’autres filles du collège), moi qui n’aime que les chanteurs ayant une belle voix et capables de chanter en live, pas une bande de gugusses qui se tortillent torses nus sur un plateau de télé en faisant du playback…

    Aimé par 1 personne

    1. Toutes les meufs étaient folles de Nathan et je voulais pas être comme les autres, je kiffais un boys band mais je voulais pas être comme les autres, va comprendre 😂
      C’est clair quand on y repense, quelle mode débile, dans 20 ans je me demande ce qu’il restera des modes débiles d’aujourd’hui 😏

      Aimé par 1 personne

      1. On était graves quand même, moi j’achetais les magazines Star Club (ils faisaient tout le temps la une), avec mes potes on imitait leurs signatures, etc. bref des folles ! On avait chacune notre préféré…

        Les modes d’aujourd’hui déjà, qu’est-ce que c’est je me le demande… Des rappeurs sous autotune qui disent plein de gros mots ? Des chanteuses obligées de montrer leurs culs parce que c’est le seul potentiel qu’elles ont ?
        Je me le demande… C’est peut-être encore pire que nous avec nos beaux gosses aux torses épilés… ^^

        Aimé par 1 personne

      2. Ahlala les Star Club!! Ma mère refusait que j’en achète alors je les regardais chez les copines 🤪
        Que de souvenirs!

        Je me disais la même chose que toi en publiant l’article…c’est quoi les références aujourd’hui? Les influenceuses et la télé réalité…c’est clair qu’à côté les 3T (tu te souviens des 3T??) c’était de la rigolade!

        Aimé par 1 personne

      3. les neveux de Michael ? oui je m’en souviens, je les aimais pas alors je les surnommais « les 3 trouducs », mdr
        à part les Worlds Apart, le seul autre boys band que j’aimais bien c’était les Backstreet Boys, mais sans kiffer aucun gars en particulier, juste que j’aimais bien certaines de leurs chansons…

        Aimé par 1 personne

  2. alors bon anniversaire ?? ou alors c’est déjà passé ? je connais un psychopathe du nombril en la personne de mon mari. moi c’est marrant, ça me fait rien. enfin j’en suis pas à aller me coller un piercing la bas, ni nul part ailleurs d’ailleurs. mais diantre pourquoi allais tu dormir chez des copines si tu n’aimais pas ça ??? et pourquoi infliges tu ça à ta fille ?? oui j’imagine que sur le coup est les contente d’y aller et puis après.. la nuit tombe quoi. c’est sur que quand on est enfant ça peut prendre une autre dimension… moi je n’ai jamais eu trop l’occasion. ma fille l’a fait un peu, et puis surtout avec ses cousines mais du coup on dormait dans la maison de mon beauf nous aussi… pour le chat, je suis un peu comme toi en ce moment. je connais une nana, le chat s’est pointé carrément chez eux l’année dernière, sans vouloir repartir. après recherche personne ne le réclamait, le chat a été adopté, il passe sont temps a venir leur faire des calins. il est très attaché à eux depuis le début. comme s’il avait choisi cette maison et surtout ses maitres, dès le départ. c’est fou non ? quant’aux boys band, j’ai un peu échappé à cette mode, j’étais déjà trop vieille pour ça à l’époque… ( j’ai 10 ans de plus que toi ma chère !) moi c’était kool and the gang, mon premier concert… on fait ce qu’on peut hein !!! bisous xoxoxoxo

    Aimé par 1 personne

    1. Nan nan c’est aujourd’hui!
      La psychopathie du nombril, c’est comme l’arachnophobie: de famille. Mais pour le coup c’est vraiment physique. J’ai vraiment mal quand j’y pense. Ça me dégoûte.

      Pour les dodos chez les copines je ne sais pas pourquoi je m’infligeais ça. Je n’osais pas refuser je crois. Ça se faisait énormément dans mon école privée. Je trouve que ça se perd un peu, pour ma fille ça reste rare, et puis franchement moi ça me vient rarement à l’idée d’inviter, me rajouter un môme de mon plein gré?? 😂

      Pour le chat ça m’est déjà arrivé à 14 ans en fait. Un rêve. Une espèce de gros nounours a débarqué sur mon chemin et n’est plus jamais reparti. Il m’avait choisie, j’en suis sûre. On l’a gardé 17 ans ❤️

      Mais kool and the gang c’est tellement mieux que cette merde des années 90!!

      Bisous à toi aussi

      Aimé par 1 personne

      1. en fait le secret c’est de se dire que oui, tu te rajoutes un gosse de temps en temps, mais de temps en temps aussi, t’en a un de moins, si l’invitation est renvoyée !!! un de plus un de moins, ça rajoute pas tant que ça, surtout quand ils ont 11/12 ans, ils se gèrent, et du coup ils sont occupés entre eux et toi t’es presque plus pénard que quand ils sont juste avec toi ( surtout en cette période ou mon ainée ne veut plus trop entendre parler de son petit frère !!!) mais c’est sur que c’est pas si souvent. mon fils le fait juste avec son meilleur pote..

        Aimé par 1 personne

      2. Oui, c’est clair, vu comme ça ça se défend totalement, le truc c’est que mon aînée a tendance à ramener des copines…remuantes. A l’aise, quoi. Du coup c’est rarement reposant. Mais c’est vrai que ça tourne avec 2/3 gamines, pas plus. Là je vais devoir rendre une invitation de toute façon 😅

        J'aime

  3. Joyeux anniversaire ! Et si tu faisais semblant d’avoir trouvé le chat dans la rue mais en fait tu vas le chercher chez un véto ou dans un refuge et puis tu mens à ton mari… le jour de ton anniversaire, il ne pourra rien te refuser 🙂
    C’est à peu près ce que j’ai fait (mais elle gratte les paniers en osier)
    Moi auss,i j’avais le gêne de la hantise dodo out of home et je l’ai transmis à mon fils : ça a l’air d’être très héréditaire.

    Aimé par 1 personne

    1. Le refuge j’y ai pensé! En plus tu peux demander un chat avec un caractère correspondant à ta famille et tout…mais mon mari freine des 4 fers. Je ne renonce pas. J’ai planté ma graine et j’arrose 😂

      Pour la peur des dodos je pense que ça va avec les personnalités angoissées en général…malheureusement.

      J'aime

  4. re joyeux anniversaire! et en cadeau exceptionnel, bah, rien que pour toi, je ne procrastine pas et mets un commentaire immédiatement pour te dire : joyeux anniversaire !^^

    et aussi pour te dire que moi non plus je n’aime pas qu’on touche mon nombril, mais j’aimais quand même dormir chez les copines (mais j’étais plus grande), mon type idéal de mec est le blond surfeur bronzé à converse (rien à voir avec mon cher et tendre mari), que j’ai un chat alors je n’en cherche pas d’autres surtout qu’il vient à l’instant de se purger sur le canapé, et que j’aimais bien les worlds apart mais pas autant que toi et que je n’ai jamais eu aucun poster d’aucun groupe.

    Bref, je te fais des bisous d’Anniversaires pailletés qui brillent en scintillance chic et élégante.

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui toi aussi t’as le truc du nombril? Ça reste une cicatrice de malade le truc, c’est normal nan?

      Plus grande ça s’est arrangé pour les dodos copines, mais en 2 temps: début collège j’ai refusé obstinément de m’y plier (ma meilleure amie a été très patiente et compréhensive) et ce n’est qu’en 3ème que j’ai trouvé suffisamment de force intérieure pour m’y remettre.

      Mouhahaha l’anecdote du chat, faut pas que le mari la lise!!

      Merci pour ton commentaire ❤️

      J'aime

  5. Et une psychopathe du nombril de plus !!! Ça a toujours été atroce de ne serait ce qu’y penser ! Idem, nausées etc… Mais depuis mon opération, alors que je ne sens plus rien, c’est encore pire !!! Donc tu n’es pas seule…
    Moi côté honte j’ai eu un béguin pour Allan Téo, si si !
    Bon anniversaire, tu verras c’est pas mal non plus la quarantaine lol

    Aimé par 1 personne

    1. Oui dans ton cerveau ton nombril est toujours là, et puis la zone doit être sensibilisée ma pauvre 😓
      Attends Allan Théo c’est pas le pervers qui s’est reconverti dans le porno et que Coco a croisé à Monop un jour? Ça a fait des discussions mémorables le midi ça 😂

      Merci pour ton commentaire Morgane ❤️

      J'aime

  6. Ok je rejoins la bande des phobiques du nombril : je ne supporte pas qu’on y touche même si je me suis grandement améliorée ces dernières années. Et tu penses bien que j’ai passé mon tour lorsqu’il a été question de faire les soins du nombril à ma fille….
    Joyeux anniversaire à toi en tout cas (t’as bien de la chance de n’avoir QUE 36 ans) !

    Aimé par 1 personne

  7. J’aime pas trop qu’on me touche le nombril non plus. Tu crois que des gens aiment ? C’est space le nombril quand même, cette marque du Monde d’Avant la naissance
    Bon sinon, bon anniversaire ! Ah ah, tu te rapproches de la quarantaine et ça me réjouit. Bien fait pour toi.
    Je n’avais pas de boys band préféré, je devais être trop vieille. Je ne sais même plus ce que j’écoutais à dire vrai. J’ai un vague souvenir de Lou Reed et Catherine Deneuve en duo. Les Spice Girls aussi. Mais c’est tout. Je lisais moi madame, pas de temps pour les boys band !

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne sais pas s’ils aiment mais en tout cas ils s’en fichent! Oui c’est bizarre, c’est une cicatrice ça me parait normal qu’elle puisse être douloureuse!
      Ahah je sens que je vais bien vivre ma quarantaine et ce sera bien fait pour toi aussi!
      Ah oui tu écoutais les Spice Girls quand même! Donc t’étais girls band! Il y a un groupe de la même époque que j’adorais et que j’adore encore, c’est Ace of Base 😍😍😍
      All that she wants!! De la balle!
      PS: moi aussi je lisais…mais sûrement moins que toi, vu que je devais m’interrompre pour regarder mes posters 😄

      Aimé par 1 personne

  8. Que 36 ans!! La belle vie! Joyeux anniversaire à toi!
    Je les aimais bien les World’s Apart aussi, à l’époque leur anglais ne me déplaisait pas, je baragouinais aussi!!
    Moi, je ne dormais jamais chez les copines, ma mère était plutôt du genre angoissé. Aujourd’hui, c’est mon fils qui est angoissé, il déteste ça!!
    Je comprends pour le chat, je suis pareil.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci 😊
      En fait ce que j’aimais dans ce groupe c’est ses reprises, dont « Je te donne », franchement on ne captait rien à ce qu’ils chantaient les mecs!
      Ah le coup de la mère angoissée, je crois que ça colle plus à notre époque! Les parents sont peut-être plus vigilants sur la question des abus sexuels…

      Aimé par 1 personne

  9. Joyeux anniversaiiiiire, en retard je devine! J’espère que de basculer ainsi du côté obscur de la force ne t’a pas fait disparaître 🙂 Je me retrouve dans ce que tu dis sur le fait de dormir chez les autres, mais c’est aussi parce qu’il y avait une insécurité que je qualifierais de génétique même si ce n’est pas vraiment ça 🙂 Bref, on s’en reparlera. Belle journée!

    Aimé par 1 personne

  10. Le petit chat… ça m’est arrivé ! Il était trop mignon, tout tigré, petit… et mes parents ont dit qu’on avait déjà assez d’animaux et l’ont donné. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps pendant des semaines. Finalement, ma mère a bien culpabilisé et a « oublié » de donner la pilule à l’une de nos chattes qui a donc eu des bébés et on en a gardé un pour moi.
    Les boys band, je n’aimais pas tant que ça. Mon groupe préféré, c’était Niagara et mon premier concert a été celui de la tournée Religion quand ils sont passés à Nevers. J’écoutais « j’ai vu » à fond dans ma chambre, heureusement qu’on habitant à la campagne.
    Et puis bon anniversaire (légèrement en retard) !

    Aimé par 1 personne

    1. Alors ça c’est terrible: avoir la chance de trouver un chat et ne pas aller au bout de cette trouvaille. Cruauté de la vie. J’adore ces parents qui craquent à retardement. On l’a tous fait et tous vécu 😀
      Niagara, ahaha, tellement vintage ça aussi!

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai réécouté et regardé le clip J’ai vu il n’y a pas très longtemps et j’ai trouvé ça encore très bien. Mais bon, je ne suis peut-être pas totalement objective.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s