Le flash info de Noël

Il est de retour l’article portnawak de la saison, avec tout plein d’orgueil, de luxure, de gourmandise et d’envie(s) dedans. Comme il n’y en aura que pour les mômes lors de la semaine qui arrive, j’ai décidé de les boycotter de mon flash info. De toute façon, je n’aurais qu’à vous parler de leurs Playmobil et abonnement Astrapi. Ma vie est objectivement bien plus palpitante que la leur. La preuve.

J’ai trouvé le meilleur créneau pour nager à la piscine

Je déteste aller à la piscine quand il y a du monde. Rien que de voir un parking bondé à mon arrivée déclenche chez moi des sueurs froides, doublées d’une haine inexpliquée mais intense pour l’humanité entière. Je ne te parlerai pas de ma hargne quand plus aucun casier n’est disponible, ou alors le minuscule tout au fond et avec des traces de chaussures dedans, ni de mon aigreur quand j’entends de petits bambins claquer les portes des vestiaires et interpeler leur papounet d’une voix mélodieuse. Je ne te décrirai pas non plus avec quelle détestation je découvre les douches agrémentées, on ne sait par quel malheureux hasard, d’un être humain sous chaque pommeau, ni avec quelle exécration je constate que les lignes d’eau sont toutes honteusement occupées par plus de deux personnes.

Car oui, cher (ère) lecteur (lectrice), j’ai décrété de façon arbitraire, mais néanmoins logique, que la limite acceptable pour nager correctement était de trois individus par ligne d’eau. Parfaitement.

swimmers-79592_1920

Je me suis donc mise en quête d’un lieu aquatique permettant de remplir assurément le critère vital sus-cité. Eh bien j’ai trouvé. Et crois-moi, pauvre néophyte, il ne s’agit pas de lieu. Non. Il s’agit d’horaire. Devine. Le samedi à 8h? Mouahahaha, on sent le débutant. Le mardi à 21h? On voit bien que tu viens à la piscine pour barboter, toi. Non, je te parle du créneau horaire où tout le monde est en train de s’étouffer avec la part de gâteau de chez tata Simone: le dimanche à 14h. Ça ne doit pas faire très sportif, comme horaire, parce qu’à part un papi, deux mamies, trois marmots et un papa, il n’y a que moi, moi et moi, libre de faire des arabesques dans ma ligne d’eau (cf le flash info de l’automne), libre d’éclabousser mon voisin de mes gracieux déplacements, libre de m’arrêter de façon impromptue pour me gratter ou vérifier que mes abdos sont un peu contractés quand-même, libre d’accélérer parce que bon, faut pas oublier que je suis là pour diminuer un minimum la cellulite et même libre, cher (ère) lecteur (lectrice), de me mettre à oilpé sous la douche pour me laver correctement. Le meilleur créneau, je te dis.

Ma liste de Noël totalement indécente

Je ne sais pas ce qui m’a pris, cette année: j’ai eu tout plein d’idées pour ruiner mon homme à Noël. Il m’a demandé ce que je voulais, espérant sans doute naïvement que je me contenterais d’un traditionnel sac à main, d’une nouvelle paire de gant ou d’un livre sur l’histoire de France (contrairement aux apparences, cette liste ne comporte pas d’intrus), je lui ai dit que je réfléchissais et réfléchir doit avoir du bon, parce qu’un midi, comme ça, j’ai sorti un petit post-it qui traînait opportunément là et ma main s’est mise à s’agiter frénétiquement, virevoltant en même temps que les idées se couchaient en mots et j’ai pondu une liste comme rarement j’en ai pondu. C’est que depuis que j’ai retrouvé un salaire, je suis prise d’un délire consumériste qui ferait passer le pire consommateur du Black Friday pour un écolo virginal.

christmas-1091173_1920

Je lui ai ainsi réclamé, au cas où: un sac à main cartable, un sac à main jaune, un sac à main rond en rotin (comme ça il a le choix, j’ai quand-même un semblant de surprise) mais aussi des bottines noires, une nouvelle palette de maquillage Urban Decay ou Tarte (Quoi? Tu connais pas Tarte? Leurs palettes sont de véritables merveilles), une montre avec un fond fleuri (qu’il se démerde pour dénicher ça), un repas dans un resto gastronomique ou, pourquoi pas, un tea time dans un palace de la capitale, des boucles d’oreilles Swarovski en forme de plume et puis aussi tant qu’on y est les boucles d’oreilles Swarovski avec les étoiles et pourquoi pas celles avec les lunes aussi, mais également les livres de socio pour faire un minimum intello et puis pour la gloire, une petite dernière: une deuxième taie en soie pour que je ne sois pas obligée de faire sécher la mienne le matin pour la remettre le soir.

Voilà. Je pense avoir été particulièrement créative, cohérente et fertile, à défaut d’environnementale. J’en oublie presque qu’au final, je n’en aurai qu’un, de cadeau.

Je grossis auditivement

Je crois que je n’ai jamais autant parlé et entendu parler de bouffe que ce dernier mois.

Ça a commencé avec le resto de fin d’année entre collègues payé par l’employeur, une grande première pour moi, pendant des jours nous n’avons fait que discuter gravement des menus que nous avions respectivement choisis: T’as choisi le chèvre moi j’ai pris le saumon parce que comme en plat j’ai pris la volaille je me suis dit qu’il valait mieux varier avec le saumon en entrée mais en dessert le moelleux au chocolat c’était trop classique toi aussi t’as pris la tarte tatin j’espère que je vais pas regretter.

Ensuite, j’ai enchaîné avec les chocolats, en me demandant intérieurement s’il valait mieux une bonne praline noire Jeff de Brugge, tout en admettant que les Ferrero Rocher sont particulièrement addictifs avec leur petite noisette à la con, ne rechignant tout de même pas après le repas du midi sur un petite trouvaille de la boîte de Lindt innocemment apportée par ma chef et enfin statuant sur la nécessité de conserver, ou non, le rituel du carré de chocolat noir au retour du travail durant ce mois de décembre.

Puis est venu le non moins important repas de service. Pendant trois jours, nous n’avons fait que parlementer sur qui apportait quoi. Entre quiches, cakes, tartes, charcuterie, fromage, pain, foie gras, toats, brioche, cannelés, nous avons ramené en quantité de quoi nourrir l’ensemble de la boîte pour trois jours, nous offrant au passage une digestion mémorable et une après-midi hyper productive.

Au moment où j’écris ces mots, mes collègues sont en plein échange sur leur menu du réveillon. Je n’entends parler que de médaillon de lotte, de dôme au chocolat, de magret de canard fourré aux abricots secs, je grossis par les oreilles, je me gave auditivement et je me demande si je sortirai indemne de mes trois prochaines années dans mon nouvel emploi. Faudrait d’ailleurs que je te parle de la mirifique cantine de mon école de formation qui en a perverti plus d’un. Mais ce sera peut-être pour une prochaine fois, bande de boustifailleurs.

Je conclus cette décennie sur ces considérations gastronomiques. Les cadeaux sont emballés, les tenues préparées, il ne me reste plus qu’à te souhaiter un très très très beau Noël 2019 entouré(e) de tes petits et grands proches. A très bientôt pour de nouvelles aventures!

ma vie de maman (10)


22 réflexions sur “Le flash info de Noël

  1. Bonjour, mais je confirme le dimanche à 14h c’est le top . C’est souvent mon heure pour la salle de sport ou y’a pas un cocu … Toutes les machines sont à moi.
    Bon je vois que Mr vas être ruiné avec noel , mais je suis sur qu’il sera autant gâté, comme les filles.
    Passez de bonnes fêtes, bisous.

    Aimé par 1 personne

  2. Ici la piscine ferme à midi le dimanche (on se demande ce qu’ils foutent de leur dimanche après midi ces feignasses), mais 13h le samedi fonctionne super bien !
    Pour ce qui est de la bouffe, j’ai essayé d’être prévoyante cette année et je me suis lancée dans un petit défi de derrière les fagots le 1er décembre : zero sucre et alcool jusqu’au 24 décembre 20h. Hormis deux légères entorses pour cause de soirées entre amis, j’ai tenu le coup, avec en supplément le bonheur de m’être délestée de quelques kilos au passage.
    Alors je ne te cache pas que je vois arriver le réveillon avec une légère angoisse du coup, mais bon, je ne bouderai pas mon plaisir (et j’ai un stock de doliprane prêt au cas où..).
    Sur ce, je te laisse, il me reste tous les cadeaux à emballer (ça vaaaaa, je suis large !).
    Et de merveilleuses fêtes de fin d’année à toi !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah mais oui, jamais testé le samedi mais ça doit être un bon plan aussi, les gens ne sont pas chez tata Simone mais dans les magasins!
      J’admire ta résolution. Je suis une personne faible, j’ai explosé mon compteur de sucre durant ce mois. Aucune marge pour les fêtes! Profite bien de ta marge d’erreur et passe de très belles fêtes entourée des tiens!

      Aimé par 1 personne

  3. j’ai faim !! bon . 14h le dimanche, je passe à table ! ou alors c’est l’heure ou l’on s’affale dans le canapé pour une petit sieste dominicale, mon cher et tendre et moi… finalement mon karaté minceur me suffit bien 2h par semaine !!
    joyeux noël à toi !! du coup tu vas manger quoi ??

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je sais, imagine, je vis ça tous les jours de 9h à la fin de la journée 😄
      Et je pense que le dimanche ressemble à ta description dans de nombreux foyers, d’où ma tranquillité extrême!
      Très bon Noël à toi aussi, menu surprise, je fais confiance à mon frère 😊

      Aimé par 1 personne

  4. Et bien voila je n’aurai plus d’excuses pour mes bonnes résolutions de l’année nouvelle puisque je suis désormais informée du meilleur horaire pour mes longueurs. Pour moi le risque à cette heure là, c’est de devoir emmener mon fiston et donc mes longueurs risquent de se transformer en barbotage et plouf plouf. Tiens, je constate que j’ai déjà anticipé une excuse….
    La dessus, je te souhaite ainsi qu’à tous tes petits et grands proches un très joyeux Noël et de merveilleuses fêtes

    Aimé par 1 personne

  5. C’est vrai que c’est toujours compliqué de trouver un créneau où la piscine est quasi-vide… Le matin en semaine ? Y a plein de couloirs réservés pour les classes de gamins. Le soir : y a tous ceux qui bossent en journée. Le mercredi aprêm et week-end : n’en parlons pas… Le seul moment que j’avais trouvé était le mercredi midi, malheureusement je ne peux plus y aller à ce créneau… snif…

    Aimé par 1 personne

  6. Bon moi je ne suis pas fan de la piscine, trop froid pour moi. On y va quand même de temps en temps avec les enfants pour leur faire plaisir, ça s’arrête là… Donc je ne vais pas te piquer le créneau horaire, lol.
    Pour les cadeaux je trouve ça raisonnable comme liste et puis il a le choix au moins !
    Pour les chocolats et tous les autres plaisirs culinaires de noël, je n’ai aucune volonté… si on ne peut pas se lâcher à ce moment là ..

    Aimé par 1 personne

    1. Je t’avoue qu’un jour très froid de début décembre, je grelottais sous la douche collective en me demandant ce que je foutais là. Mais je compte sur la frilosité de gens comme toi pour être tranquille 😄
      Moi non plus, aucune volonté, t’as raison, il sera toujours temps de se rattraper avec la galette!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s