En 2040, je serai…(TAG)

Catherine, du blog 3 kleine grenouilles, a lancé un TAG très sympathique il y a de cela un mois. Définitivement sortie de ma grotte, j’y participe enfin! 2040: comment/ qui serai-je à cette date? Fais gaffe, ça décoiffe!

J’ai d’abord fait le calcul dans ma tête. 2040, horreur et putréfaction, j’aurai 56 ans. Mais 56 ans, c’est atrocement vieux, me suis-je immédiatement dit! J’aurai plein de rides! Plein de cheveux blancs! Et peut-être même le cul plat! Pas possible, se projeter à cette date est trop douloureux visuellement et psychologiquement.

Et puis j’ai pensé à mes enfants, et ça m’a un peu détendue. Notre aînée aura 29 ans, notre cadette 27, et notre dernière 23. Comme elles auront été sages et brillantes et tout sauf ingrates durant toute leur scolarité et leur adolescence, elles seront sur les rails, seront heureuses dans des métiers comme écologiste (et en plus, en 2040, les sauveurs de la planète seront riches) ou juriste pour le droit des femmes, et auront déserté la maison depuis un bon moment, nous laissant une seconde adolescence en guise d’avenir. Côté coeur, elles seront peut-être mariées, ou pas, je serai peut-être grand-mère (franchement, il est d’une violence, ce TAG). Elles seront grandes et belles, et n’auront pas eu d’épisiotomie à leur accouchement.

Je n’aurai pas divorcé. Nous serons toujours là, ensemble, pour entamer le dernier tiers du chemin. Lucides. Sereins. Mes parents seront toujours vivants. Pas très vigoureux, mais autonomes. Comme une loi sur la fin de vie et l’euthanasie sera enfin passée en France, nous aurons tous rédigé une déclaration anticipée qui nous soulagera la conscience, plus qu’elle ne constituera une route toute tracée.

Nous habiterons en France, dans une région sur la côte Atlantique, pas trop au sud parce qu’en 2040, il fera 45 degrés tous les étés à Bordeaux. Peut-être en Bretagne, ce qui serait particulièrement incroyable. Après avoir gravi les échelons dans des boulots tous plus variés et plus intéressants les uns que les autres, je serai bien évidemment en retraite anticipée. Ouais, bien évidemment. J’arrive pas à m’imaginer en train de bosser à 56 ans, que veux-tu. Mon premier métier me paraîtra être à des années lumière. Nous aurons capitalisé sur notre patrimoine et nous logerons dans une demeure en pierres typique d’environ 250 mètres carrés, pas plus, mais avec dépendances et piscine, où, de temps à autre, nous remplirons la fonction d’hôtes pour des touristes de passage, histoire de garder un pied dans la vie active. J’aurai un atelier pour peindre et pour écrire. Notre maison sera entièrement terminée, jamais nous ne ferons de travaux, et nous déléguerons évidemment ménage et jardinage à des robots humanoïdes dotés de fonctionnalités chelous, mais super efficaces, et après tout, c’est ce qu’on leur demande.

teens-629046_1920.jpg
Autant qu’il soit beau gosse, nan?

Si le réchauffement climatique l’a épargnée, nous aurons une résidence secondaire dans la ville de Naples, en Floride (tu croyais que Naples était en Italie, hein? Ignare!), où nous résiderons durant les durs froids d’hiver et accueillerons nos enfants et petits-enfants durant les vacances. Nous y presserons des oranges cueillies dans notre jardin par notre androïde, en regardant un iguane se faufiler sur nos haies. Comme les avions voleront à l’hydrogène, nous serons absous de toute émission de gaz à effet de serre et donc de toute vindicte populaire lors de nos aller-retours.

Je m’occuperai en peignant, dessinant, entre deux articles sur le blog (le même, parfaitement, d’ailleurs je suis certaine que tu seras toujours là aussi), quand je m’interrogerai trop sur le sens de la vie, j’irai faire des balades à vél’hoverboard à travers champs, tous convertis au bio, ou je ferai des longueurs dans ma piscine qui sera à 29,5 degrés toute l’année. J’entretiendrai ainsi mon corps de sylphide, sans une aucune trace de varice ni de cellulite, d’ailleurs, je mettrai toujours des deux-pièces triangles à 56 ans. Tout à fait. La seule différence, c’est qu’entre-temps, ils auront trouvé une technique pour faire gonfler les seins naturellement sans implants, et j’aurai donc peut-être l’outrecuidance d’être un peu mieux foutue à l’aube de la ménopause qu’aujourd’hui.

summer-2817834_1920
56 ans, exactement.

J’aurai deux chats du Bengale. Parce que c’est la classe, t’as qu’à aller voir sur Google. Je les caresserai sous le soleil couchant, allongée dans un transat à mémoire de forme bi-moléculaire, où je lirai tous les chefs-d’oeuvre de la littérature sans jamais être interrompue par de basses considérations. De temps à autre, je réunirai famille et amis autour de moi, personne ne sera mort de cancer, puisqu’on aura trouvé un vaccin, on aura roulé notre bosse, mais on se regardera dans le blanc de nos yeux ridés-mais-pas-trop avec l’évidence tranquille des gens qui n’ont plus besoin de parler pour se comprendre.

J’aurai refait une psychothérapie. Parce que je sens bien que tout n’est pas réglé, et qu’il est possible, voire probable que je remette le couvert de la crise à la quarantaine bien tassée. Le résultat? Si le (la) psy a bien bossé, je serai plus sage, plus fataliste, moins idéaliste, moins torturée, plus posée. De là à dire plus chiante, il n’y a qu’un pas, que je ne franchirai pas.

Nous voyagerons. Beaucoup. En variant les modes de déplacement. Les continents. Les modes d’hébergement. Nous visiterons l’Argentine, le Yunnan, la Nouvelle Zélande, la Nouvelle Calédonie, Cuba, le Mexique, les Etats-Unis en long, en large et en travers, la Norvège, l’Italie, encore et encore, et nous reviendrons chez nous, toujours, avec la sensation de reprendre notre respiration. Conformément à notre projet, nous emmènerons chaque année des enfants en difficulté dans nos périples. Je mettrai en oeuvre un projet d’alphabétisation des femmes dans l’autre pays d’origine de mes enfants, même si j’espère bien que d’ici 2040, ce pays aura cessé d’être une véritable honte en la matière.

Voilà, voilàààààààà. Je sais. Je te vois, là derrière l’écran. Tu te dis que mon projet est incroyablement altruiste, profond et totalement tourné vers l’autre, la planète, la sauvegarde de l’humanité et le militantisme vegano-positivo-éducatif. On ne se refait pas. L’avantage, c’est que tu connais à présent ma nature profonde. Je n’ai de toute évidence pas l’étoffe des grands de ce monde, j’ai des désirs superficiels, contradictoires, ils me ressemblent.

Et toi, tu te vois où et comment, en 2040?

ma vie de maman (15)


38 réflexions sur “En 2040, je serai…(TAG)

  1. Ah, merci j’ai bien rigolé en te lisant ! J’aspire à peu près à la même chose (sauf les chats). Voyage, enfants casés et en pleine réussite professionnelle, même pour les 2 plus petits parce que ça coûte trop cher les études ! Suis-je bête, on aurait gagné à la loterie ! Et on serait tous en très bonne santé bien évidemment…

    Aimé par 1 personne

    1. C’est en te lisant que je prends conscience de l’importance pour les parents de voir leurs mômes casés, alors même qu’avec du recul, je me dis que j’aurais dû me caser professionnellement bien moins vite, j’aurais dû me tromper, prendre davantage mon temps…Alors oui, enfants sur les rails, mais des rails qui auront déviés quand-même un peu 😉

      J'aime

    1. Moi aussi je l’ai trouvée top cette idée, toute simple et pourtant féconde! 2040 ça me paraît loin aussi, en même temps si on revient 20 ans en arrière, on se souvient qu’on n’avait même pas de portable…alors mes robots, c’est plausible, non ? 😉
      Merci, moi aussi je me souhaite de les réaliser 😀

      J'aime

  2. Ca me plait (surtout les seins sans implants) – je changerai deux ou trois détails, j’irai plutôt au Brésil (qui sera devenu un paradis écologique et pas une dictature) et puis j’ai un fils mais enfin on ne va pas chipoter…

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai rêvé, tu m’as hypnotisé avec ce voyage dans le temps futur idéal. Et d’ailleurs au début tu étais assez terre à terre et plus ça va plus ça s’approche du paradis…

    Cependant, et pour précision, sache que tu peux d’ors et déjà écrire tes directives anticipées sur papier libre et en discuter avec tes proches. L’euthanasie n’est pas la seule chose que tu peux y inscrire.

    Aimé par 1 personne

    1. Super contente de ton retour!
      Et oui, je savais pour la directive anticipée, le gouvernement propose même un formulaire lambda qui aide à se poser les bonnes questions. Je l’ai téléchargé, mais en me penchant dessus je me rends compte à quel point je n’ai pas d’opinion pour certaines situations…un nombre incalculable de malheurs peuvent arriver et les solutions ne peuvent pas être les mêmes pour tous…
      Pfioooooou, j’ai bien plombé l’ambiance, du coup! 😀

      J'aime

      1. Tu ne me plomberas pas l’ambiance en parlant directive anticipée avec moi. Et tu sais, ce sont des directives évolutives. Elles ne st pas figées dans le marbre. ton idée actuelle peut différer dans 5;10 ou 40 ans (^^). Elles ont surtout pour vocation d’aider tes proches à prendre certaines décisions dans des moments difficiles en ayant, d’une certaine façon, ta voix, ton avis. (c’est un peu le problématique actuelle de la famille Lambert. Il ne peut plus communiquer et qu’aurait il souhaité, qu’aurait il voulu théoriquement).
        Après je suis d’accord avec toi que ce n’est pas facile à faire. Moi même je ne l’ai pas fait mais on en parle de temps en temps.

        Aimé par 1 personne

      2. Oui c’est par le fameux cas Lambert que j’ai été amenée à me renseigner, mais je t’avoue que sur certains points on en est même pas à une possible évolution: c’est le néant décisionnel 😄

        J'aime

      3. Et pour les chats de Bengale, je suis allée voir les photos et de loin je me dis : « ben c’est un chat quoi! ». J’ai donc agrandi l’image. C’était sans compter la particularité de leur pelage. Je ne connaissais absolument pas.

        Aimé par 1 personne

      4. Tu as raison pour le nombre de points à réfléchir pour les directives anticipées. C est trop compliqué de réfléchir à toutes les options.
        Perso, je trouve plus simple de bien signifier qui doit être la personne qui doit décider en dernier recours si on ne peut plus donner son avis, (genre mon mari et uniquement lui. S il meure, ma mère et uniquement elle.)

        Aimé par 1 personne

  4. Superbe ! Quelle jolie réflexion! J’aurais 54 ans en 2040 et je me demanderai sans cesse comment le temps a fait pour passer si vite. Mes filles auront 27 ans et 24 ans (et demi) et elles seront peut être dans les études, dans un premier boulot et une première carrière, peut être qu’elles voyageront, feront du bénévolat, peut être qu’elles se chercheront encore en zonant devant la télé et faisant ainsi enrager leurs parents 😉 J’espère que je serais devenue une quinqua sportive. Je serai probablement encore plus crazy-grano-bobo-bio qu’aujourd’hui et je ferai des incantations au dessus de mes miches de pain fraîchement sorties du four. Je ne ferai toujours pas de yoga, parce que je déteste ça. Je vivrai au cœur d’une petite ville, j’irais au boulot en vélo, je ne travaillerai que 4 jours semaine et encore moins pendant les mois d’été. Je me paierai le luxe d’une retraite dans un hôtel de campagne luxueux et écrirai d’un jet mon dernier roman, sur mon mac looké rétro, à l’ombre d’un acacia en fleurs. Mon chien Boumbo, croisé portée et fenêtres, sauvé de la spa et forcément merveilleux, sera à mes pieds. Mon amoureux, probablement mon mari depuis le temps, passera j’imagine son temps libre à construire des projets en bois et à faire du vélo, comme son grand père avant lui. Nous aurons une maison de famille. Et puisque nous avons immigrés, nous serons la première génération de cette maison de famille, en souhaitant que d’autres s’y succèdent, après nous. (Dsl si tu as deux fois mon commentaire)

    Aimé par 1 personne

  5. Fan fan fan de cet article,qui ne m’a pas fait rire, loin de là (si peu utopique), mais plutôt rêver !!! Si tu connais une planète où l’on puisse dans 20 ans vivre aussi bien, je signe tout de suite pour décoller ! Mais bon, arrête tes blagues, le deux pièces triangle, toi tu peux te le permettre tout de suite !! Moi j’ai encore les voyages pour me consoler. Tu pourrais pas nous refaire la même version de toutes ces charmantes projections, avec les filles trentenaires en moins ? Parce que le coup de la grand-mère ménopausée, ça fiche un coup quand même !!

    Aimé par 1 personne

  6. purée je peux pas m’éclipser 2 minutes sans que tu pondes un article complètement barré !! Honnêtement, je suis bien incapable de me projeter là bas. Tout ce que je sais, c’est que j’aurai … 66 ans. Je serai bien curieuse de prendre une deloréan pour aller voir ce qui se sera passé et revenir ici ensuite… la seule chose dont je suis sure finalement, c’est que toutes les prédictions que je pourrais faire se révéleront fausses à coup sur ! c’est ça qui fait le charme de la vie j’imagine ! Il y a 20 ans, il aurait été impossible de prévoir ma vie aujourd’hui et à quoi ressemble le monde .. ( en positif comme en négatif ) ( je crois que je viens de pondre le commentaire le plus chiant depuis que je suis blogueuse !)

    Aimé par 2 personnes

    1. En vrai, je suis incapable de me projeter tout là-bas moi aussi, c’est pour ça que j’ai tourné cet article de cette manière! À l’inverse de toi je détesterai connaître le futur. Je suis persuadée que la beauté de la vie réside à la fois dans la conscience -même enfouie- de notre finitude, et dans l’incapacité que nous avons de prévoir les conséquences de nos choix ou de nos actes. C’est ce qui fait qu’on prend des risques! Grâce à toi, je verse dans la philo maintenant 😄
      PS: tes commentaires ne sont JAMAIS chiants

      J'aime

  7. je ne veux même pas savoir quel âge j’aurai en 2040. Je te dis juste que je serai plus jeune que maman délire. et toc.
    je ne comprends pas pourquoi tu t’imagines vive et bien gaulée, au lieu de penser que sûrement, tu auras perdu tes dents et tes cheveux à cause des pesticides et que tu compteras les mouches dans une chambre de maison de retraite ?
    Bon, voilà que je fais mon commentaire de jalouse devant ta future plastique irréprochable et tes futurs seins d’albâtre, quoique sexagénaires. En espérant que tu me pardonnes, je vais sans doute m’atteler au TAG de Catherine quand j’aurai un peu moins de boulot ! (en guise de rébellion, je laisse quelques minuscules en début de phrase au début de mon commentaire)

    Aimé par 1 personne

    1. Tatata, tu m’as vieillie outrageusement! Je ne serai nullement sexagénaire, contrairement à toi et bien d’autres, mouahahaha! Et contre la chute des cheveux, je ferai des implants, bien évidemment.
      Hâte de voir ce que ton TAG va donner sur le sujet! 😜

      Aimé par 1 personne

  8. La meuf lance un tag il y a un mois et quand il est repris pour la première fois, elle met une semaine à réagir… Désolée, j’étais dans ma vie du futur, entre trois pays mais un seul fuseau horaire… Oui, je fais ma crâneuse mais je viens de me farcir dix heures de train en famille alors crâner, boire de la limo et des galettes de maïs bio au romarin sont mes petits plaisirs du moment.
    Ton futur est bien plus audacieux que le mien mais je suis bien contente de savoir que nous serons tous débarrassés des corvées domestiques et que j’aurai, à 60 ans, le corps que je n’ai jamais eu avant…
    En attendant qu’un humanoïde vienne bosser, je vais aller moi-même vider la valise et préparer la première machine que j’étendrai demain matin, sans aucune aide extérieure…

    Aimé par 1 personne

      1. Et bien, je l’attends de pied ferme, celui-là ! Ça sera bien la peine de se pointer quand les enfants seront adultes, laveront eux-mêmes leur linge et arrêteront de vider leurs chaussures pleines de sable dans le couloir…

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s