Pourquoi je continue de bloguer

Tu commences peut-être à t’en rendre compte, la blogueuse est un être tourmenté, fiévreux et égocentrique. Pas une semaine ne se passe sans qu’elle ne s’interroge sur sa création: Où vais-je? Que puis-je? Que deviens-je? Tout cela a-t-il un sens? C’est que tenir un blog, c’est un peu comme élever un gamin: c’est passionnant, mais exigeant, c’est gratifiant, mais chronophage et torturant. Pourquoi donc continuer d’en écrire un, à l’heure où Instagram, sa notoriété et son instantanéité sont rois?

Tu l’auras remarqué, je ne suis pas la reine de la blogo. Je ne fais pas de vidéos, je ne croule pas sous les partenariats, je suis très loin du millier d’abonnés et pire, selon mon mari: je ne gagne pas une thune avec cette modeste entreprise. Et pourtant oui, je continue…

Je continue de bloguer parce que je crée

Ce blog, c’est ma création, c’est mon espace, c’est une partie de moi. Ouais, je sais, comme ça, derrière ton écran, tu te dis Tain, mégalo la meuf, Faut pas pousser mémé non plus, Bah y’en a des parties d’eux-mêmes qui se baladent sur le net à ces nombrilistes… Non, je t’assure, c’est vraiment une partie de moi. Comment je le sais? Parce que je l’ai bâti de toute pièce. Parce qu’au commencement, il n’y avait rien. Parce que j’en ai fait quelque chose. Parce qu’on me l’a arraché ce morceau, un jour, et que mon mari m’a regardée me décomposer, littéralement. Ici, je suis dans mon domaine. Tout me ressemble: le design que je choisis, les illustrations que j’assemble, les textes que je fais naître, les sujets que sélectionne, et même les gens qui me lisent.

Je continue de bloguer parce que j’écris

Ecrire fait le tissu de ma vie depuis plus de onze ans. J’ai calculé, l’autre jour: j’ai presque autant exercé mon métier que blogué (ça ne me rajeunit pas, ce double compte). Inutile de te dire que j’en suis à un point où je suis quasi sous perfusion. Ecrire est une façon de transmettre. De témoigner. De toucher. D’interpeller. De faire rire. De raconter. D’imaginer. D’esquisser. De taire. De partager. D’échanger. D’interroger. De confronter. Un jour sûrement, je pourrai m’en passer. Mais aujourd’hui, écrire contribue à me rendre vivante, à me faire vibrer, à me dépasser et à prendre des risques. Je suis d’accord avec toi, ça ressemble étrangement à la description d’une drogue.

laptop-820274_1920

Je continue de bloguer parce que je réfléchis

Entre le texte qui n’existe pas encore et celui que je te livre ici, il y a un monde. Un monde d’idées, d’avancées, de pas en arrière, de changements, d’abandons, de perfectionnements, de convergences, d’approfondissements, de questionnements. Certains textes font appel à tous ces aspects à la fois, d’autres sont plus coulants, plus évidents. Mais tous ont un point commun: ils mettent des parties de mon cerveau en alerte, tu sais, celles qui sont en veille sous le poids de la lessive, de la cantine à payer et des yaourts à racheter, celles qui pourraient s’éteindre, se rabougrir faute d’être écoutées ou alimentées.

Je continue de bloguer parce que je progresse

C’est indéniable et je le décrète unilatéralement: depuis mes premiers pas jusqu’ici, j’ai progressé. J’espère que ça se voit. Par la pratique, j’arrive davantage à affiner nombre de mes choix: sujets, manière de les traiter, illustrations, sélection des mots. Je ne prétends pas révolutionner quoique ce soit. Je ne prétends même pas apporter plus ou mieux qu’ailleurs. Mais sur cet espace, j’évolue, je me perfectionne, j’essaie, je me trompe, j’ajuste. Sous tes yeux ébaubis. Tu te rends compte à quel point on est vulnérable et exposé quand on blogue? Bloguer, c’est assumer cette vulnérabilité, accepter que tu la reçoives et que tu t’en foutes, puisque tu es toujours là.

Je continue de bloguer parce que je me fais plaisir

Mais ne te leurre pas: aucune des justifications précédentes ne tient sans cet ultime motif: le plaisir. Ce blog n’existerait déjà plus si cette dimension s’était envolée. C’est le plaisir qui guide chacune de mes actions, et le plaisir se nourrit de nos partages, qu’ils soient réguliers ou ponctuels, détaillés ou à l’emporte-pièce, ici ou sur les réseaux. Rien ne m’oblige à tenir ce blog. Rien ne m’oblige à l’alimenter une fois par semaine. Rien ne m’oblige à répondre à chacun de tes commentaires. Alors dis-toi bien que tant que tu vois mon nom s’afficher dans tes notifications, c’est que la flamme est là; parfois, c’est sûr, elle a besoin qu’on lui souffle un peu dessus pour la raviver. Mais elle ne fait jamais semblant.

Je ne vais pas te lâcher comme ça, tu t’en doutes: j’aimerais savoir pourquoi tu continues à lire des blogs alors qu’Instagram et autres Twitter règnent sur le net. Allez, dis moi: Pourquoi t’es là, toi?

ma vie de maman (10)


59 réflexions sur “Pourquoi je continue de bloguer

      1. bah écoute c’est sorti tout seul, de façon spontanée. c’est pour ça que j’ai rajouté un truc après d’ailleurs. pour une fois j’ai même pas cherché a te nuire sur ce coup là !

        J'aime

  1. j’aime te lire, j’aime la personne que tu es, tu me fais rire. tu m »émeus. voilà ! c’est de l’amour amical, ça se dit ou pas ? en tout cas moi je le dis. bon j’ai rajouté ça parce que juste ce qu’il y a écrit au dessus aurait pu être interprété différemment ! ( pas part toi je pense, mais peut être les autres êtres qui se promènent par ici ! )

    Aimé par 1 personne

  2. Et bien moi j’aime lire des articles sur différents sujets avec un style agréable à lire, une ouverture sur d’autres points de vue. J’aime donc traîner par ici !
    Et je vois que depuis 2019 je lis plus que j’ecris moi-même sur le blog… la faute au tourbillon du quotidien qui emmène mes priorités ailleurs… alors au moins je continue de lire avant de reprendre l’ecriture plus régulière !!

    Aimé par 1 personne

  3. Pardon j’ai dicté c’est une cata je la refais :
    Tu résume parfaitement ma propre vision des choses et pourquoi moi aussi je continue à bloguer (certes depuis moins longtemps). Quand a lire des blogs, je pense que c’est la même démarche… j’aime me nourrir des idées vues à droite à gauche, m’émouvoir, m’énerver, rire ou me questionner ; et puis derrière tout ça il y a aussi la plus grande surprise que j’ai eue à bloguer, ce sont toutes ses relations virtuelles qui se créent et qui finalement veulent vraiment dire quelque chose (surtout quand elles finissent par devenir réelles!)(d’ailleurs je serai de passage à Paris mi avril…je dis ça je dis rien)

    Aimé par 1 personne

    1. Pour moi aussi c’est la grande découverte et une découverte qui m’étonne: jamais je n’aurais pensé pouvoir passer du virtuel au réel avec tant de facilité, tant de naturel et tant d’affinités. Quelque chose nous relie, indéniablement. Mi-avril on ne sera pas encore en vacances ça pourrait le faire! Rdv par mail?

      J'aime

  4. Moi je préfère les blogs car on sent la sensibilité de chacune derrière. Vous prenez votre temps pour écrire, relire, peser les mots, chacune avec son style. J’ai découvert ton blog il n’y a pas très longtemps, je reste parce que c’est toi, tout simplement. D’autre blog je lis 2 articles et je me désabonne car le but profond du blog ne m’interesse pas.
    Si écrire est viscérale pour toi, peut-être connais tu Bloom, l’atelier d’écriture de Florence Servan Schreiber ? Je ne fais pas de pub, je suis l’atelier et je trouve le concept sympa. Sur instagram tout est trop rapide, pas le temps de déceler qui est derrière. C’est clairement pour faire du buzz et avoir des like. Twitter je n’y suis même jamais allée.
    Au plaisir de te lire,

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis d’accord avec toi, un blog permet de cerner plus profondément une sensibilité et une personnalité, en tout cas sûrement plus que sur insta où, paraît-il, tous les comptes finissent plus ou moins par se ressembler. Il faut aussi se reconnaître dans une ligne éditoriale, et puis un blog évolue, certains sujets peuvent être privilégiés à d’autres au fil du temps. Les ateliers d’écriture j’aimerais beaucoup, mais je manque de temps!
      A bientôt!

      J'aime

  5. Tellement d’accord avec toi ! Instagram, Twitter, facebbok… on ne peut pas s’en passer pour relayer un blog, mais ce sont des traces de pas sur le sable.
    Un blog c’est plus durable, on peut voir la progression, d’articles en articles et puis… c’est ton petit espace à toi, où tu invites tes lecteurs… et c’est vrai qu’on est bien ici !

    Aimé par 2 personnes

    1. C’est ce que je me dis aussi: on scrolle rarement un compte insta ou FB pour en voir toutes les publis, je trouve que sur un blog on se promène plus facilement, c’est plus lisible, parce que trié par menus, et puis surtout ça va plus loin dans la réflexion…forcément tu me diras puis que twitter est limité en caractères et qu’insta privilégie l’image.

      J'aime

  6. Comme je comprends tes raisons qui sont tellement légitimes ! Moi je lis les blogs qui me parlent. Il y a ceux où je m’attache à la personne derrière, ceux où le style me plait, ceux qui me font réfléchir, ceux qui m’apportent des informations.. Bref, ce sont des échanges au quotidien quoi ! Moi je t’ai rencontré tout d’abord sur des commentaires laissés sur des blogs que j’aimais beaucoup et puis de fil en aiguille, me voilà ici et j’aime beaucoup ton blog. Tu parles de la vie, la vraie, des questions du quotidien. Et souvent, rien qu’à la lecture de ton titre, ça me parle. Je m’y sens bien chez « toi ». Alors, je suis ravie que tu prennes autant de plaisir à écrire et bloguer 🙂
    A bientôt,
    Charlotte.

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis comme toi, je fonctionne énormément par coups de coeur et ces coups de coeur sont souvent déclenchés par un style et une patte bien identifiables (je suis par exemple dingue du style de Art Vulgaris, je ne rate aucun de ses articles). J’aime diversifier les sources aussi même si les blogs que je suis sont essentiellement parentaux.
      J’en profite pour te remercier de ta fidélité, c’est toujours un plaisir de lire tes commentaires, je te suis depuis un moment en sous-marin aussi, tu vois, on aura fini par se connecter toutes les deux! 😉

      J'aime

    1. Merci Cécilia et je privilégie les blogs pour la même raison que toi: j’ai l’impression de moins papillonner que sur les réseaux sociaux, de sortir de ce cercle infernal de l’instantané: ça fait du bien!

      J'aime

  7. J’ai l’impression d’en apprendre beaucoup plus en lisant et je suis comme ça, moi, j’ai toujours besoin d’apprendre. Un blog, c’est plus complet et profond qu’une photo avec une légende sur insta et pour ce qui est des vidéos sur youtube, faut encore que j’accroche à la voix et à la tronche de l’orateur haha…C’est vrai que parfois, il m’arrive de me sentir has been à écrire et à lire des blogs…mais tant pis, je le fais avant tout pour moi 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Idem sur YouTube, j’ai énormément de mal avec certaines vidéos (beaucoup en fait), ça doit être un manque d’habitude mais certaines voix, ou tics de langage m’insupportent, et c’est vrai que le blog offre une distance appréciable, dans le sens recul. Je ne me sens pas has been, je pense que les blogs attirent un public bien particulier en quête de contenu.

      Aimé par 1 personne

  8. C’est un joli vice, qui te fais du bien, ne te gâche pas la santé et ne te coûte rien (à défaut de te faire gagner de l’argent)… et puis tu écris vraiment bien c’est un plaisir de te lire.
    Moi j’adore Instagram et j’ai tendance à aller vers les blogs quand je veux avoir des avis sur des points précis ou pour suivre une personne en particulier…

    Aimé par 1 personne

    1. Ca me coûte 35 euros par an, pour vous offrir le luxe de ne pas avoir de pubs sur mon blog, si c’est pas une preuve d’amour, ça! 😉
      Tu sais que ça peut en devenir un, de vice, si on se laisse trop absorber et qu’on y adjoint les réseaux puissance 10, le couple peut en prendre un coup! Il faut savoir mettre des barrières parce qu’on pourrait y passer sa vie!
      Je pense que beaucoup de mes copines ont le même rapport que toi aux blogs: elles se fixent sur quelques personnes et n’en dérogent plus vraiment!
      Bon, je t’ai, je te garde maintenant, surtout que tu es super régulière pour commenter, merci Cynthia!

      J'aime

  9. Je blogue car je trouve que ça permet de sortir de son isolement de maman (enfin dans mon cas hein) et aussi parce que ça me permet de réfléchir, de poser les choses et de prendre du recul. Clairement, je ne me force pas à écrire. Bloguer prend tellement de temps que j’aurais bien vite abandonné.

    Honnêtement, je lis beaucoup plus d’articles de blog que de posts Instagram. Clairement, on ne peut pas avoir la même approche, aller dans le détail et se laisser porter par le style du blogueur sur les réseaux sociaux. Dans un blog il y’a une logique, une progression, une histoire, des catégories, une histoire qui se raconte vraiment.

    Aimé par 2 personnes

    1. C’est vrai que quand on est confronté à des problèmes bien précis ça peut être très rassurant de voir qu’on n’est pas la seule à le vivre, c’est un levier pour relativiser!
      Et je te rejoins pour les blogs, dans certains comme le tien, on suit une chronologie parallèlement à des articles sur des sujets ponctuels, et c’est ça qui accroche les lecteurs aussi, je pense!

      J'aime

  10. Parce que j’aime lire, surtout quand la plume est agréable et touchante.
    Je continue de bloguer pour toutes ces raisons que tu cites et aussi pour garder une trace du passé. J’adore me replonger dans mes archives et me souvenir de petits détails oubliés (et ils sont nombreux)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton retour! La raison que tu cites est l’une des principales pour lesquelles j’ai commencé à bloguer. Je bloguais pour garder une trace. Et puis peu à peu, ça n’a plus été suffisant, j’ai eu besoin d’aller ailleurs, d’aller plus loin, voilà comment ce dernier bébé est né.
      Mais tu as raison, c’est une jolie trace à garder, ne serait-ce que pour observer l’évolution de notre propre état d’esprit!

      J'aime

    1. Je leur trouve aussi une complémentarité quand il s’agit de raconter des anecdotes courtes. Les réseaux sont plus appropriés pour ça. Mais honnêtement, je pourrais me passer des réseaux. Du blog, pour l’instant…impossible.

      J'aime

  11. J’aime te lire parce que tu écris tellement bien, de manière si vivante et énergique. Parce que tu es marrante, et que tu te différencies (avec nos autres blopines) de la masse des blogueuses. Les réseaux sociaux n’ont pas d’autre utilité pour moi que de diffuser mes articles de blogs, avec en plus pour instagram, le partage du quotidien qui est sympa, c’est vrai. Par contre je déteste me farcir des stories insta de 10 pages, je déteste lire des posts insta microscopiques sur mon téléphone. Je les zappe, d’ailleurs. Dans l’article de blog il y a le temps et la place de développer la pensée, d’échanger vraiment. Les liens sont plus profonds. D’ailleurs les personnes avec qui je me lie sur instagram sont des blogueuses, avec les instagrammeuses c’est superficiel et cela créé une fausse impression de proximité.
    Bref : continue à bloguer, surtout !

    Aimé par 1 personne

    1. Bon, bah on se suit pour les mêmes raisons, je fonctionne par coups de coeur sur la blogo et toi tu as été mon premier véritable coup de coeur, tu as un style totalement reconnaissable et j’adore ça!
      Je ne connais pas insta et ne peux donc comparer, mais je sais que certaines le détournent pour un faire du mini-blogging, preuve qu’il y a là un trou, une faille auquel aucun format ne peut répondre pour le moment. Et c’est sûr que sur un blog, tout paraît moins fake, parce qu’avec les mots, on peut plus difficilement faire semblant qu’avec les images.

      Aimé par 1 personne

      1. viens faire le câlin et le bisou !
        par contre je vois régulièrement que les instagrammeuses très suivies, n’ont que très peu de likes et de comms sur leurs blogs, ça fait un peu vitrine morte. Alors que chez nous, ça vit, ça bouge, ça gueule ! JE trouve ça magnifique 🙂

        Aimé par 1 personne

  12. Pour moi Instagram est le royaume du « regarde comme ma vie est meilleure que la tienne » alors que cela ne répresente pas du tout la vraie vie de la personne derrière. Les images à la place du texte je trouve cela creux, superficiel. Je préfère prendre le temps de lire une réflexion, une histoire, un coup de gueule, que de voir la photo d’un chaton ou d’un palmier.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est l’image que j’en ai aussi mais je ne connais pas ce réseau de l’intérieur, je suppose qu’il doit y avoir des comptes plus authentiques que d’autres. Mais je pense que si j’allais sur insta, ce ne serait que pour suivre des blogueuses 😛

      J'aime

  13. Moi aussi, je t’aime. Donc je te suis… Et ce blog, c’est tellement toi. Ta plume est belle, généreuse et amusante. C’est, à chaque fois, un véritable plaisir de te lire. D’habitude, je lis plutôt des blogs sur des familles qui voyagent ou ceux qui parlent de loisirs créatifs (DIY, tutos…).

    Aimé par 1 personne

  14. Hello ! Et bien j’étais justement en train de me dire la même chose aujourd’hui (mais ce n’est pas la première fois que ça m’arrive). Ce que tu as écris, j’y ai déjà pensé et toutes les raisons que tu donnes sont justes. Pourquoi bloguer ? Enfin de compte c’est très personnel. On le fait d’abord pour soi je pense et surtout pour partager. Je me lance à peine dans cette entreprise (et ça faisait déjà un petit moment que je pensais à le faire), et je ne sais pas où ça va me mener. C’est clair que comme toi j’espère pouvoir intéresser, captiver et attirer des lectrices ou lecteurs fidèles pour me booster à toujours trouver de meilleurs sujets de discussion… D’ailleurs je viens de publier mon article sur les métiers que j’ai déjà rêvé d’exercer. A bientôt 🙂 bises Jessica

    Aimé par 1 personne

    1. Mais sinon j’en oublié la question principale, même si c’est Instagram qui règne , j’aime visiter des blogs car on y trouve des choses plus profondes que sur IG, des belles personnes, des sujets intéressants et inspirants, et d’autres personnes qui ont envie d’être la !

      Aimé par 1 personne

  15. Je suis là parce que je partage tout ce que je viens de lire dans ton article, et chacun de tes mots a été une flèche de justesse. Je tiens mon blog et je lis ceux des autres pour le plaisir du partage, pour l’exercice mais aussi et surtout parce que j’ai l’impression de faire partie d’un tout ! Virtuel, certes, mais qui me fait un bien extraordinaire au quotidien. C’est nettement plus authentique que Instagram, où la plupart des photos sont des mensonges…

    Aimé par 1 personne

  16. Pourquoi je suis ici ? Parce que j’aime beaucoup ton style soigné d’écriture, l’humour que tu fais passer, le fait aussi que ça soit vraiment bien écrit, les thèmes que tu développes, etc. Les mêmes raisons qui font que l’on se retrouve aussi dans les commentaires chez PRGR.
    J’ai longtemps été une lectrice anonyme de blogs, sans jamais laisser de commentaires. Puis, petit à petit, je me suis dit que je pourrais moi aussi commenter voire écrire aussi des articles. Finalement, j’ai ouvert mon blog en octobre car j’avais envie de développer mes propres problématiques et puis j’avais envie de retrouver ce plaisir de jouer avec la langue française.
    J’aime bien Instagram aussi, pas pour voir un quotidien parfait et mensonger, mais pour les petits moments d’instantanéité.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, nous avons pas mal de lecteurs en commun elle et moi! Tu as bien fait de franchir le pas, ça te réussit plutôt bien et puis ton blog est différent des autres, pourtant ce n’est pas le premier blog franco-allemand que je lis, mais tu sais vraiment mettre l’accent sur la double culture je trouve!

      Aimé par 1 personne

      1. Merci beaucoup ! Je ne m’attendais pas à avoir si vite des lecteurs réguliers, c’est rassérénant et encourageant.

        J'aime

  17. Même si j’ai un peu (beaucoup) moins lu de blogs ces derniers mois (la grossesse, le manque d’envie, etc…), j’aime toujours autant ça. Pour moi, insta n’est pas propice aux grands échanges, twitter l’est un peu plus, mais un blog c’est d’autant plus riche ! Les blogueuses partagent davantage de choses, se livrent et parfois, on se retrouve en elles…alors si je devais choisir entre les RS et les blogs, le choix serait vite fait, je crois !
    Cela dit, maintenant, tenir un blog sans avoir de RS ne rime, malheureusement, à rien…

    J'aime

Répondre à 3 enfants en 3ans Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s