Visite d’une expo avec les enfants: mes conseils pour réussir. À peu près.

Il y a peu, j’ai revêtu mon masque de maman cultivée, fringante, au courant des derniers évènements culturels et qui adooooooore aller à Paris pour élever son âme de provinciale profane, pour aller à une expo de peinture (Mucha, tu connais? Une merveille!). J’ai ajouté une pincée d’inconscience, et y ai emmené pour la première fois mes enfants de 6 et 8 ans. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est une mauvaise idée. Mais on n’emmène pas ses enfants à une expo comme on va un samedi en célibataire chez Zara. Mieux vaut planifier la chose. Non, planifier, c’est trop faible comme mot. Baliser. Fiabiliser. Sécuriser.

Oublie l’art conceptuel

Tu as envie que tes marmots élèvent leur âme innocente, et surtout ignorante: bravo. Mais, toute louable que soit cette intention, il faut savoir réalisme garder. Inutile, en effet, de leur faire découvrir les lithographies moyen-âgeuses microscopiques de la table ronde, ni même les dernières sculptures abstraites, contemporaines et surtout totalement impénétrables dont tout le monde parle. Il va falloir tabler sur du figuratif ou semi figuratif accessible. On commence basique. Le figuratif parle aux enfants, il s’y reconnaissent, ont quelques repères construits par des enseignants providentiels croisés ça et là dans leur scolarité, bref, il faut partir vers de l’à peu près connu et de grands noms largement diffusés .

Prends un billet coupe-file

Rappelle-toi cette maxime universelle: un enfant n’aime pas attendre. Oh non. Evite-toi donc l’humiliation d’un marmot geignant à mort dans une file d’attente peuplée d’adultes sérieux venus goûter l’aura toute cérébrale d’un musée prestigieux, et réserve ton billet à l’avance.

Renseigne-toi un minimum

Si, comme moi, tu sais d’avance que le casque audio est une fausse bonne idée (Maman je comprends rien à ce qu’elle dit la dame/Maman ça gratte/ Maman ça va trop fort/Maman aïe ça m’appuie trop sur les oreilles) ou que tu t’y es pris(e) trop tard pour réserver les prétentieux ateliers du samedi déjà complets depuis trois mois, essaie tout de même de ne pas arriver à l’expo avec l’air niais de celui qui est content d’être là, mais qui a oublié pourquoi. Collecte un minimum d’informations sur l’artiste ou les artistes que tu vas faire découvrir à ta progéniture. Ces précautions te permettront de cibler les oeuvres phares, de dégager des points d’accroche sur lesquels t’appuyer, de poser des questions gentillettes pour faire sortir tes enfants d’une léthargie annoncée et, cerise sur le gâteau, tu auras l’air d’un(e) intellectuel(le) manifeste.

img_5045

Passe par le vestiaire

Si, je t’assure. Passe. Par. Le. Vestiaire. Même s’il est payant. Même si y’a la queue. Sous peine de souffler comme un phoque et de transpirer comme un boeuf. Cette initiative t’autorisera à déposer dans les bras trop petits d’une étudiante ton barda digne d’un campeur en partance pour un treck en solitaire dans la Cordillère des Andes. Tu te sentiras ensuite aussi léger(e) et libre que les rares fois où tu sors sans poussette et sans enfants, comme au bon vieux temps de tes vingt ans.

Explique à tes enfants le but de ta démarche

C’est la base, mais on a tendance à l’oublier. Ce détail s’est brutalement rappelé à mon bon souvenir quand, enfin arrivées à bon port, ma cadette a lancé, candide, nez levé devant le premier tableau de Mucha, un sublime: Et maintenant, qu’est-ce qu’on doit faire? Et ouais. Déambuler dans des salles vides avec tout plein de trucs accrochés aux murs, avec tout plein de gens qui affichent un air faussement pénétré, ça ne va pas de soi. Allez, je t’aide pour la réponse: Mon petit bichon, on va regarder les tableaux d’un artiste merveilleux qui a peint/sculpté/taillé/assemblé plein de choses sublimes, parce que quand on va voir une œuvre en vrai, on peut voir les brouillons, les couleurs, les détails, l’impact visuel bien mieux que dans un livre. Je t’avoue avoir hésité avec un percutant: On va se cultiver, espèce d’ignare.

Prévois à manger

Un enfant en sortie, ça ne pense qu’à bouffer. Ne me demande pas pourquoi. C’est mécanique. Comme s’ils avaient peur qu’en s’éloignant du chaleureux foyer on oublie en même temps de pourvoir à leurs besoins primaires. Donc, jalonne ta sortie de points de ravitaillement: une compote sur le trajet, un biscuit à l’entrée, un jus de fruit à la sortie. Attention, malheureux(se)! Si tu leur as promis d’aller manger une crêpe dans un café du coin, tu as peut-être signé ton arrêt de mort, car tes enfants risquent d’interrompre toutes les deux minutes la spiritualité de la visite par un matérialiste: C’est quand qu’on va manger la crêêêêêpe?

img_5068

Passe par la boutique

La boutique, c’est un peu le bout du tunnel. Tu as tenu jusque là, tes enfants n’ont pas  trop crié ni couru, ils ont paru à peu près intéressés, même s’ils ont entrecoupé leurs déambulations d’une dizaine de quand est ce qu’on mange, ils ont même retenu le nom d’une ou deux oeuvres. Si t’as assuré, ils auront défini, comble de fierté, un coup de cœur. C’est d’ailleurs souvent le tableau de plus insignifiant de la collection. Que veux tu, une culture visuelle, ça se construit sur la durée.

Tu déboules donc dans la centrale d’achat ponctuant ton entrée du traditionnel et responsable: Bon. Vous pouvez choisir un souvenir mais je vous préviens c’est moi qui paye donc pas de trucs trop chers ni de machins inutiles ni de trucs made in China ni de, bref. Allez-y.

Contrairement à ce que tu crois, tu n’es pas en train de succomber à un vulgaire appel marketing et commercial. Non, c’est beaucoup plus subtil. Tu contribues à pérenniser l’impact mémoriel de ta visite, c’est différent. Grâce à l’achat d’un objet aussi inutile qu’anecdotique, tes enfants passeront tous les jours devant le reliquat d’un artiste dont ils n’oublieront jamais l’existence, à défaut du nom.

Voilà. Tu as survécu. Tu es rentré(e) exténué(e), comme si tu avais couru un marathon avec un sac de légionnaire sur le dos, mais tu as survécu. Tes enfants ont rencontré l’Art. Toi? Oh, tu n’as pas rencontré grand chose, toi. Tu auras eu le temps de jeter un demi-coup d’oeil à ton tableau fétiche. Tu auras déambulé avec deux sacs, une bouteille d’eau et le tour de cou que tu auras oublié de donner au vestiaire. Tu auras pris trois-quatre photos à moitié floues. Mais fierté: tu auras partagé un fragment de tes centres d’intérêt, voire de ta passion avec tes enfants. Et ça, ça vaut bien mieux qu’une aprèm en célibataire chez Zara.

 

Chroniques du mois de janvier (1)

selection-hellocoton


47 réflexions sur “Visite d’une expo avec les enfants: mes conseils pour réussir. À peu près.

    1. Elles étaient plus heureuses du trajet et des crêpes que de l’expo en elle-même! Mais vraiment, elles ont admiré certaines oeuvres du fond du coeur (en même temps, peut-on ne pas admirer ces merveilles?) et puis les liens avec la pub et le théâtre apportaient une plus-value aux explications à donner! Bref, une belle aprem mère-filles! 🙂

      J'aime

  1. Ben moi j’habite trop loin de Paris donc pas de sortie culturelle!! Car il n’y a qu’à paris qu’il y a des belles expos!!!!

    Ben non hein!!!! (j’ss pô du Nord mi!)

    On a été une fois au musée de notre ville avec les enfants car le british museum nous avait prêté 100 de leurs oeuvres. Du coup, comme il y avait un peu de tout et que leur faire comprendre « quoi était quoi » était trop compliqué, au bout d’un moment je leur ai demandé « A votre avis, c’est quoi? Ca sert à quoi? ». Et bien, c’est bien plus rigolo que la vraie nature de l’objet. Devant un grand plat asiatique : « c’est une assiette ». « Ok, ils mangeaient quoi dedans? »  » Des spaghettis bolo » « ok (sourire) ». Et en plus ça fait marrer les autres visiteurs. Comment ne pas craquer devant tant d’innocence.
    Bref, on fera pas ça tous les WE car moi même je ne suis en général qu’à moitié intéressée (honte) mais c’était marrant.
    Je suis aussi de celles plus intéressée par le figuratif qu’autre chose.

    Aimé par 1 personne

    1. Tatata!! Et les BA de Lille? Et le LAM? Et la piscine de Roubaix? Je rigole, c’est clair qu’il faut se motiver (et je sais de quoi je parle, c’est aussi long pour moi d’aller à Paris que toi à Lille!), mais tu as compris: il faut miser sur les expos d’exception qui montrent des oeuvres intéressantes, et savoir rester terre-à-terre aussi! Mucha c’était super pour ça parce qu’il y a énormément de liens à faire avec la pub et le théâtre!
      LOL pour les spaghetti bolo!
      Et moi non plus je ne le referais pas tous les WE (par contre, en nullipare, volontiers!)

      J'aime

  2. Rien que de te lire, je suis déjà fatiguée. Il faut dire que je viens d’essuyer le 3e vomi de la matinée, et que c’est la 6e nuit où je ne dors pas plus de 3h d’affilée (la fille qui est venue pour se faire plaindre et pas commenter l’article)
    bref, Mucha est un de mes artistes fétiches et je t’admire d’avoir voulu partager ces merveilles avec des petites gnomesses ignares et affamées (mais adorables quand même). La prochaine fois dis-moi, on y va ensemble sans enfants.

    Aimé par 3 personnes

      1. si jamais le sort maléfique que tu viens de me jeter arrive dans les cheveux de ma fille, je m’engage à t’envoyer des poux par la poste !!! c’est pas ma faute à moi si j’ai fait des enfants qui sont jamais malades !!! bon si ça peut te consoler depuis ce matin je suis flagada et j’ai mal au crane, et comment te dire que c’est juste pas possible que je sois malade la semaine prochaine, mon planning est trop chargé ! et je peux pas déléguer !! bon a part ça, j’espère que tu vas réussir a dormir un peu…

        Aimé par 2 personnes

  3. Je trouve ça super comme idée. On a la « chance » d’habiter près de Paris, autant profiter des quelques avantages que ça apporte.
    J’ai bien envie de tester l’exposition Van Gogh à l’Atelier des Lumières avec V. Je serai prête grâce à tes conseils !

    Aimé par 1 personne

    1. Mais yeeeeaaaaah Cynthia, merci pour ce premier commentaire!!! Ça me fait vraiment plaisir! Tu as raison, avant qu’on s’exile, toi en Nouvelle Calédonie, et nous, qui sait, en Italie, il faut bien qu’on profite de cette région bruyante, stressante et polluée.
      Oserai-je: tu veux qu’on se la fasse ensemble, l’expo?

      J'aime

      1. Oui ça y est je me lance dans les commentaires.
        J’en aurai plein d’autres encore…
        Ça me ferait vraiment plaisir qu’on y aille ensemble ! Avec ton expérience durement acquise ce sera les doigts dans le nez !
        L’exposition va jusqu’au mois de décembre si j’ai bonne mémoire, on aura le temps de planifier ça.

        Aimé par 1 personne

  4. Alors moi ça serait plutôt l’inverse, mes filles préfèrent l’art contemporain, qu’elles trouvent plus rigolo (je précise que le mot est d’elles…). Ma num1 a une passion pour Vasarely, num2 préfère encore les expos sur les peuples étrangers (genre les Touaregs) ou les animaux, et les deux derniers sont encre trop petits.Je les ai emmenées voir une expo sur Léonard de Vinci il y a un mois, elles n’ont pas franchement été émues…
    Mais je valide évidemment toutes les astuces citées, du billet coupe file au vestiaire, en passant par la bouteille d’eau (à croire qu’un musée est l’équivalent pour des enfants d’une traversée dans le désert, au sens propre) 🙂
    En tout cas, je crois dur comme fer qu’il est important de les trainer dans les musées, même pour pas longtemps, même au pas de charge au début, pour leur insuffler cette curiosité nécessaire à l’ouverture d’esprit.
    Alors haut les coeurs, et bon courage surtout 😉 !

    Aimé par 1 personne

    1. J’aime énormément l’art moderne. Mais en vieille rétrograde, je préfère faire « dans l’ordre »: l’art figuratif a servi de base à l’art abstrait, mais il est évident que quand il y aura THE expo d’art abstrait à montrer aux enfants, j’irai envoyer bouler mes belles convictions!
      Merci pour ton avis et je suis convaincue comme toi, que l’art, c’est comme le dentiste: une fois qu’on a pris l’habitude de le côtoyer, ça devient naturel 😀

      Aimé par 1 personne

  5. toi, tu aimes vivre dangereusement, c’est tout ce que j’ai à dire ! ça me rappelle il y a 2 ans quand nous avons emmené nos drôles au musée kroller muller aux pays bas. bon au final, ils ont été plutôt sages ! il y avait quelques van Gogh , quand même ! je dois bien avouée que celle qui avait envie de sortir de là au plus vite c’était plutôt moi….

    Aimé par 1 personne

  6. Et surtout, tu as réussi à sortir de chez toi, hourra !!!!!!! 🙂 Ah les expos, ça manque ici grandement et c’est déprimant ! Par contre, en vacances ou en virée parisienne, je n’hésite jamais à emmener les filles, elles ont toujours bien accroché. Et nous sommes des inconditionnels des visites guidées ou audio, autant te dire qu’elles gèrent maintenant. 1h de visite guidée ne nous fait pas peur ! (ouais, on est dingues !) A. a ainsi beaucoup apprécié sa visite du Parlement de Budapest en audio-guide anglais, quoi tu ne savais pas qu’elle était bilingue ? (plus de visite en audioguide français, c’était lui coller un truc incompréhensible à l’oreille pendant 1h ou nous passer de la visite, bah on n’a pas hésité ! En fait, elle s’est drôlement amusée avec son machin anglophone et nous a fichu la paix !)

    Aimé par 1 personne

    1. Le mari a gardé le bébé 🙂
      Je crois que tu as raison, il faut y aller un peu à l’audace et voir si ça passe, mais je t’avoue que j’opte en général pour des expos temporaires ou de petits musées qui sont visités en 45 minutes maxi!
      Et je retiens l’astuce de l’audio-guide comme occupation pour les moins de 3 ans 😉

      J'aime

  7. J’ajouterais qu’il ne faut pas hésiter à suivre les visites guidées famille quand il y en a, les médiateurs formés au public scolaire savent exactement ce qu’il faut faire pour passionner les enfants quelque soit le sujet et cela permet aux parents d’être moins sollicités 😉

    Aimé par 1 personne

  8. Oui clairement! Tes conseils sont très avisés, les sorties culturelles avec des enfants ça marche très bien, pour peu qu’on se souvienne de la règle n°1 : ne pas se fixer d’objectifs trop ambitieux! Ils auront bien le temps de devenirs experts plus tard, au début il s’agit juste d’inssufler la curiosité!

    Aimé par 2 personnes

  9. Attention… je vais faire ma prétentieuse mais j’emmène assez souvent mes enfants au musée. Il y a d’une part mon côté chauvin car en général nous allons au musée quand nous sommes en vacances en France et d’autre part, j’y peux rien, c’est plus fort que moi, j’ai fait des études d’histoire et d’histoire de l’art et j’essaie de les convertir tout en douceur à mes passions. Ça marche… même mieux qu’avec leur père ! Notre dernière sortie culturelle était au musée de la Faïence de Nevers et autant dire que mon mari a testé toutes les excuses pour sécher… Les enfants ont aimé (bon, la petite, j’en sais rien, elle a sûrement juste été contente de se promener sans anorak, ni cache-col ou bonnet).
    L’atelier du musée est souvent l’atout phare de la sortie. Le grand en a fait plusieurs et n’a jamais été déçu. Mais il est vrai que nos vacances ont pour moitié lieu dans la Nièvre, alors l’affluence est moindre que dans les musées parisiens. 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Mouahaha, mon mari non plus n’est pas le premier à sauter de joie quand il s’agit d’aller au musée! Il m’a accompagnée bien volontiers à l’expo du MoMa, mais c’est parce que j’étais au fond du trou à cette période, il a sûrement eu peur que j’aie un geste irréparable devant une oeuvre contemporaine 😀
      Tu as bien raison d’y aller régulièrement, ça va devenir naturel pour tes enfants et nul doute qu’ils reprendront le flambeau!
      Les ateliers, je t’avoue que ça me tente bien mais que je ne suis pas une mère suffisamment organisée pour ça. Ici c’est toujours un peu à l’arrache, en mode « On n’irait pas à l’expo XX dans 2 jours? ». Du coup tout est complet.

      Aimé par 1 personne

  10. Je rajouterai un dernier conseil… Leur faire faire pipi avant de commencer la visite… Sinon, c’est parti pour remonter toute l’expo au pas de courses pour trouver les toilettes qui sont toujours à l’autre bout !

    Aimé par 1 personne

  11. Coucou ma belle! Je trouve enfin le temps de commenter cet article que j’avais lu il y a longtemps déjà. J’adore tes idées et je vais m’en servir car je compte bien amener Chucky au musée dans les prochaines semaines et je me demande tout le temps si je fais bien et si il va vraiment en profiter. Bref, merci beaucoup!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s