J’ai testé pour toi #8: 36 questions pour (re)tomber amoureux

Ta vie amoureuse est aussi palpitante qu’une soirée à lire un magazine périmé et écorné dans la salle d’attente sans rendez-vous d’un médecin? Depuis quelques temps, tu regardes ton(ta) conjoint(e) avec l’oeil un peu vitreux et morne? Ou alors, tu as envie que votre amour s’embrase et se consume comme dans le plus passionnel des romans? Il paraît qu’il y a une recette. Et comme je n’ai peur de rien, je l’ai testée pour toi.

Il y a quelques semaines, mon regard a été attiré par un article du Monde (excuse-moi de lire des journaux intellectuels, j’alterne d’ailleurs avec PurePeople quand mon cerveau est en surcharge cognitive), repris par les Fabuleuses (je plante direct le décor, histoire que tu comprennes que c’est du sérieux, notre sujet): il existerait une méthode quasi infaillible pour amener deux parfaits inconnus à tomber amoureux l’un de l’autre. Cette méthode résulterait en 36 questions triées sur le volet, élaborées par un chercheur en psychologie il y a plus de 20 ans. Les aventureux prêts à se lancer corps et âme dans l’exercice se verraient immanquablement pris dans les filets de l’amour, à une condition près: qu’ils se soient déjà « choisis », consciemment ou non. Ce questionnaire va donc fouetter l’amoureux (se) endormi(e) ou paresseux(se) que tu es, car la méthode fonctionne aussi parfaitement pour les gens déjà en couple.

La raison? Des questions qui amènent à se confier de manière introspective et intime, obligeant les sujets à réfléchir, à détailler, à dévoiler ou à remémorer des pans de souvenirs, d’enfance, de projets ou de rêves, bref, amenant les protagonistes sur le glissant chemin de la vulnérabilité.  Mais si, tu sais, quand tu te sens un peu tout(e) nu(e), comme si tu n’avais qu’une feuille de vigne pour dissimuler l’indicible de ton âme.

Alors si tu aimes vivre dangereusement, ou que ton conjoint est là, tel un vase poussiéreux que tu aurais oublié dans un coin, imprime tout ça (je t’assure, sur papier, c’est mieux), éteins cet ordi ou ce portable, assieds-toi bien confortablement à côté de l’élu(e) et mène l’expérience en temps réel.

people-2561578_1920

C’est ce que j’ai fait, un soir, après avoir imprimé les fameuses questions sur deux feuilles A4. Mon conjoint a d’abord manifesté la réaction basique du phallocrate primaire à qui on veut imposer une once de réflexion émotionnelle: Quoi?!! C’est quoi ton truc? Va falloir s’introspecter c’est ça? Tu me déprimes d’avance avec tes questions!! C’est que le mâle n’aime pas les questions-tout le monde le sait. Alors des questions où il faut parler de l’intérieur de lui-même, pour un homme, c’est aussi risqué que le mec qui a fait de l’ULM sans être accroché à son ULM en Suisse (Quoi? T’as pas vu le mec qui a fait de l’ULM sans être accroché à son ULM en Suisse? ). J’ai lu les deux-trois premières lignes sous son regard effaré et soupçonneux, et il s’est détendu du slip. Au bout de la dixième, j’étais déjà en pleurs. A la quinzième, on est tombé dans les bras l’un de l’autre.

Les questions sont ici. J’en ai sélectionnées quelques unes pour te montrer les réactions qu’elles ont suscitées chez nous.

Celle où la réponse était évidente.

Si vous pouviez vivre jusqu’à 90 ans et conserver soit l’esprit soit le corps de vos 30 ans durant les soixante dernières années de votre vie, que choisiriez-vous ?

Bah ouais. Franchement. Évident, quoi.

Celle où mon mari a mis le plus de temps à répondre.

Que ressentez-vous à propos de la relation avec votre mère ?

Nan. T’es obligé de répondre sinon c’est pas du jeu. Bah, réfléchis.

Celles où j’ai pleuré et où mon mari a eu la paupière qui a périlleusement frétillé.

Si vous en aviez la possibilité, que changeriez-vous dans la façon dont vous avez été élevé(e) ?

Qu’avez-vous accompli de plus grand dans votre vie ?

Tu pleures? 

– Mais nan.

Celle où on n’était pas d’accord mais comme l’instant était historique on a fait semblant d’approuver l’autre.

Selon vous, de quel sujet trop sérieux ne peut-on pas rire ?

Ouais, t’as p’éte raison.

Celle où on n’a pas su répondre.

Racontez à votre partenaire une situation, un moment très gênant de votre vie.

Gênant? J’ai déjà vécu horrible, triste, humiliant…mais simplement gênant? Nan.

Celles où on a répondu la même chose.

Qu’est-ce qui, dans votre vie, vous fait le plus éprouver de la gratitude ?

Quel est le souvenir que vous chérissez le plus ?

Votre maison et tout ce qu’elle contient prennent feu. Après avoir sauvé vos proches et vos animaux de compagnie, vous avez encore le temps de soustraire quelque chose des flammes. Que prenez-vous ? Pourquoi ?

Sur la même longueur d’onde après tout ce temps, elle est pas belle la vie?

Celle dont la réponse m’a surprise.

Quand avez-vous pleuré devant quelqu’un pour la dernière fois ? Et tout seul ?

T’es sérieux?

Et voilà. On est arrivés à la fin. Les dernières questions nous ont moins secoués, moins poussés dans nos retranchements, on a fini la traversée sur un lac tranquille. On s’est regardés comme un peu essoufflés, avec la sensation que finalement, on avait encore beaucoup de choses à apprendre l’un de l’autre, et qu’on avait volé un peu de miettes à ce temps qui court, qu’on occupe de bien des façons, mais plus assez souvent en écoutant et en regardant tout simplement l’autre.

Cette parenthèse nous a rappelé pourquoi on aime l’autre, pourquoi on l’a choisi(e) pour faire la route à nos côtés.

    Alors, prêt(e) à tenter l’aventure? Prêt(e) à te montrer vulnérable, en 2019?

happy mother's day!


29 réflexions sur “J’ai testé pour toi #8: 36 questions pour (re)tomber amoureux

  1. On avait déjà répondu à ce type de questions lors de notre préparation au mariage. Nous avions fait une retraite dans un monastère vosgien. Je me souviens encore des émotions, des regards souvent orientés dans la même direction, de surprises parfois et de toute l’évidence des sentiments. Refaire cet exercice 11 ans après, quelle bonne idée !

    Aimé par 1 personne

    1. D’où l’intérêt de se marier religieusement (dixit la meuf qui s’est mariée uniquement civilement 😀 )
      Beaucoup de personnes m’ont témoigné de l’intérêt de cette partie de la préparation religieuse, quand elle est menée par un prêtre intelligent et ouvert, bien-sûr! Je trouve qu’on devrait tous faire cet exercice, quelque soit notre choix au final!

      J'aime

      1. Oui ça doit être ça. Je me suis marié religieusement, naïvement je pensais que la préparation serait chouette et que l’on aborderais ce genre de chose.
        Bah on a bouffé de la bible avec « la femme au service de l’homme bla-bla » en 2015 quoi ?!?!? réveillez vous les mecs !
        Mes enfants ne sont pas baptisés hein !

        Aimé par 1 personne

      2. J’ai eu les deux sons de cloche, des gens qui en ont retiré beaucoup, et d’autres qui n’y ont vu qu’une succession de mini-messes déconnectées de la réalité. Comme dans tous les métiers, il y a les bons et les moins bons, les conservateurs et les novateurs! Quand on a de bons contacts c’est quand même plus facile!

        Aimé par 1 personne

  2. Bon, je m’attendais à un programme un peu plus olé olé je dois dire 😀 mais finalement c’est tout aussi intéressant. Je crois que je connais déjà quelques réponses de Biquet mais je suis sans doute présomptueuse, et donc très tentée de tester ce questionnaire 🙂 Mais ce qui m’étonne, c’est que j’ai du mal à concevoir que la vulnérabilité chez l’autre puisse susciter le sentiment amoureux… Je suis encore restée dans les stéréotypes de l’homme viril et inébranlable on dirait ^^. C’est bien, encore un sujet de questionnement pour moi 😛 Merci en tout cas d’avoir partagé cette expérience !!

    Aimé par 1 personne

    1. Désolée, je ne fais pas encore dans la sexologie! 😀 Je connaissais moi aussi quelques réponses d’avance, mais on a pu en étoffer certaines, et d’autres m’ont carrément étonnée!
      Quant à la vulnérabilité chez l’homme (je ne sais pas si c’est valable en miroir pour ces messieurs), je dirais que c’est justement la touche authentique qui donne un supplément d’âme à la personne. Un homme viril ET sensible…franchement? Miam!

      Aimé par 1 personne

  3. Tiens, trop drôle, je l’ai lu avant-hier aussi et il m’a juste manqué du temps pour le mettre en pratique ! Comme Elvire, on avait déjà expérimenté ce type de questions lors de la préparation au mariage, une piqûre de rappel plusieurs années, ça ne fait pas de mal, merci de me le remettre en mémoire !

    Aimé par 1 personne

  4. Mon chéri vient de lire ton article en diagonale par dessus mon épaule. Je lui explique l’origine du questionnaire. Il me répond « intéressant », j’embraye pour lui proposer d’essayer. Et là, il me dit « mouais bof, non et me montre une vidéo parodique de Trump »…

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai poursuivi la tentative… Il m’a répondu qu’il ne parlait pas français (ce qui n’est pas vrai)… je lui ai traduit les questions en allemand, il m’a répondu « ja ja » à chaque fois… Bref, c’est pas pour ce soir !

      Aimé par 1 personne

Répondre à 3kleinegrenouilles Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s