Pourquoi je ne bronze plus

Tu te souviens peut-être, il y a un an, j’avais déjà parlé de cet épineux sujet du bronzage. Mais comme je trouve que mon style a grave évolué et que suis désormais une bête de blogging, et qu’en plus l’été se prête merveilleusement bien à ces sujets dignes d’un mémoire de troisième cycle, j’ai souhaité revenir sur ce palpitant débat de manière plus construite. Pourquoi je suis blanche comme un cul onze mois sur douze, c’est ici et maintenant.

Je ne bronze pas. Ou plutôt, je ne bronze plus. Ces deux phrases ne sont pas un constat, mais l’affirmation d’un choix: depuis bientôt dix ans, je ne veux pas (plus) bronzer. J’ai dû être japonaise dans une vie antérieure. A contre-courant de toutes les modes occidentales depuis plus de cinquante ans, et même, à contre courant des italiens férus de strings. Pourquoi et comment assumer ce choix qui me met visuellement en marge de la société?

J’ai une peau qui ne veut pas bronzer

Elle peut, la bougresse. Même assez facilement. Je ne deviens pas rouge écrevisse au soleil, ma peau prend même plutôt spontanément un teint hâlé. Mais elle me le fait payer. Avec tout plein de taches et de grains de beauté. J’ai donc décidé de les attaquer en bataille rangée et d’entrer en résistance.

J’ai une peau à risque(s)

Conséquence directe du paragraphe précédent, je suis classée directement dans la catégorie à risque pour les cancers, non à cause de la couleur de ma peau mais par les naevus que je suis condamnée à faire examiner de mauvaise grâce, tous les ans par ma dermato, en espérant qu’il n’y en ait pas un qui me soit apparu sur les fesses entre temps.

Je débronze à vitesse grand V

Pourquoi dépenser toute cette énergie en crèmes à indice décroissant, en après-soleil hydratant, en gélules activatrices de bronzage, en gommage entretenant, puisqu’en une semaine, je redeviens aussi blanche qu’un cachet d’aspirine? Pourquoi? La bataille du bronzage est un éternel recommencement perdu d’avance.

solar-993354_1920

Bronzer est un luxe de nullipare

Avant, dans une autre vie, je pouvais rester une après-midi complète à faire de douloureux aller-retours mer-serviette-serviette-mer, avec pour seule préoccupation l’alternance de côté pour me dorer les jambons. Aujourd’hui, avec trois enfants à occuper/tartiner/nourrir/divertir/surveiller/hydrater/protéger à la plage, je bronze du front et du haut du dos, à mon insu, mais le reste du corps, courbé ou accroupi, ne voit jamais la lumière du soleil.

Je ne VEUX PAS me rider.

Du moins, pas prématurément. En redoutable et totale psychopathe des rides, je te rappelle que 90% du vieillissement de la peau est dû au soleil. Je fais dans l’implacable et le percutant, je trouve que cette phrase se suffit à elle-même.

Faire la crêpe, honnêtement, ça fait chier

J’ai  analysé le truc. En vrai, bronzer, c’est agréable le temps de te sécher, mais après? Tu sues, t’as les yeux défoncés par la lumière parce qu’il faut pas qu’on voie les traces de tes lunettes, tu peux pas lire un bouquin parce que tu t’atrophies des bras et ce, quelque soit ta position, t’as l’impression que toute l’eau de ton corps s’évapore sous tes yeux, tu crois que tu vas prendre feu d’une seconde à l’autre, t’as tellement chaud que tu rates de peu l’hydrocution quand tu vas te baigner pour te rafraîchir pour pouvoir aller te re-sécher au soleil. C’est con, non? On n’est pas mieux à l’ombre avec un bon verre?

umbrella-691229_1920

Envie de me démarquer

J’aime bien ne pas faire comme tout le monde. Du coup, en septembre, je me présente, triomphalement, avec tout au plus trois taches de rousseur supplémentaires sur le nez et une légère coloration du buste, en mode : NAN, j’ai pas bronzé, et je le vis hyper bien. J’aime l’idée de ne pas être à la mode. J’adore, même. Mon teint me démarque, et se démarquer, c’est arracher à cette existence vaine et tragique une part de gloire éternelle…non?

C’est pas bon pour les océans

Oui, je le positionne en dernier, car je mets à point d’honneur à être honnête avec toi. C’est loin d’être la raison qui me fait sauter au plafond d’indignation. Je suis bien plus révoltée par la problématique des rides traîtresses, par exemple. Mais voilà. La crème solaire, c’est pas bon pour nos espaces marins. Et, plus tu restes à l’ombre, moins tu as besoin de cette saloperie niqueuse d’environnement. Mathématique.

Et toi, tu bronzes? Un peu, beaucoup ou passionnément?

selection-hellocoton

31 commentaires sur “Pourquoi je ne bronze plus

Ajouter un commentaire

  1. J’ai bien ri !! Et en même temps ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule 😉 moi aussi j’ai des taches qui apparaissent depuis quelques années du coup j’ai plutôt tendance à fuir les UV, un peu à contrecœur parce que je dois avouer que j’ai quand même meilleure mine un peu bronzée que blanche comme un cul (et tachetée, donc …)
    Du coup je vais penser au vieillissement pour me consoler. Et aux océans aussi évidemment…. :-p

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne voulais pas me saborder mais tout comme toi, je trouve que j’ai meilleure mine bronzée…enfin, je trouvais, parce que plus le temps passe et moins je trouve mon teint unifié quand je bronze, même légèrement. Une raison de plus, après celle des océans bien-sûr, pour ne plus bronzer 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Je mets un point d’honneur à ne pas commenter cet article, puisque tu as annoncé que tu ne commenterais pas, toi. Je ne te dirai donc pas que je me suis bien marrée en te lisant, que je fais partie de la troupe de celles qui ne bronzent jamais, et que le bronzage, c’est pour les ploucs. N’insiste pas, je te dis !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci d’avoir daigné taper quelques mots en direction de mon modeste article, je suis super contente qu’il t’ait plu et dis-moi…ça fait un point commun supplémentaire, tout ça, non?!
      PS: J’ai vu que tu as honteusement profité de mon absence pour donner à ton blog un nouveau look digne des meilleurs concerts de Beyonce…ta concurrence est réellement impitoyable!

      Aimé par 1 personne

      1. Non, mais là tu as sorti l’artillerie lourde!
        Quant au SEO, ma pauvre, si tu savais ce que mon article sur le bronzage m’a fait gagner en visibilité sur Google! Je n’y suis pour rien, je n’ai aucune stratégie, et ça a marché! (Mais je veux bien tes astuces quand-même, histoire de continuer à marcher sur tes plates-bandes!)

        J'aime

  3. Tu me fais penser que je dois reprendre rendez-vous chez la dermato pour me faire contrôler également ^^
    Je ne cherche plus à bronzer. De toute façon, dans le nord, on est tous blanc 😉 Et puis, c’est vrai que depuis que je suis maman et même déjà enceinte (#masquedegrossesse), je m’expose beaucoup moins pour toutes les raisons que tu as citées!
    Alors bon non bronzage pour cet été 😉

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que lorsque je vais dans le sud, je suis frappée par la différence de teint, mais du coup c’est un teint qui ne me paraît pas naturel et dans lequel je ne me reconnais pas!
      J’ai bronzé quand-même à Majorque, en ne m’exposant que contrainte et forcée dans la piscine et tartinée d’indice 50!

      J'aime

  4. Très juste ! Je bronze assez facilement aussi, et j’aime bien bronzer pour ressembler un peu plus à ma famille Aztèque. Mais je ne m’allonge jamais sur une serviette pour bronzer de façon uniforme, je préfère revendiquer le teint hâlé au naturel, qui dure jusqu’en octobre/novembre si tout va bien. Oui je me la pète. 😝 C’est donc par quête de soi, quête des origines, quête existentielle que je ne protège pas ma peau. Mon bronzage témoigne non pas de mes vacances aux Caraïbes (si seulement !), mais de mes névroses existentielles. J’ai tord et je devrai utiliser une crème anti UV. Ou un psy. Parce que ton article m’a fait rire et m’a surtout menacée de me transformer en raisin sec trop vite.

    Aimé par 2 personnes

    1. Je crois que c’est le nouveau chic, bronzer sans s’exposer. Bronzer larvé sur une serviette, ça fait oisif, ça fait désoeuvré, alors que le bronzage sans y toucher, c’est tellement plus smart, tellement plus sportif et nonchalant 😀
      Et oui pour la crème (mais attention aux n’océans)!

      Aimé par 1 personne

    1. Mais pourquoi avons-nous abandonné cette logique?? Pour un tas de raisons, j’avais lu un essai historique sur le thème, qui expliquait les raisons économiques, sociologiques et même hygiénistes du bronzage…et comme bronzage aujourd’hui veut dire fric (crèmes, autobronzant, maquillage effet bonne mine, UV, pilules bronzantes), nous ne sommes pas prêts d’en voir le bout! Migrons au Japon!

      J'aime

  5. Tu m’as bien rire, encore une fois ! Et bien moi je n bronze pas, et e depuis toujours ! J’ai horreur de rester en plein soleil, je me demande à chaque fois si je ne vais pas fondre tellement j’ai chaud ! En plus j’adore les peaux blanches, non je ne dis pas ça pour compenser le fait que je ne bronze pas, j’aurais aimé l’avoir encore plus blanche en mode Blanche Neige pour que ça contraste avec mes cheveux…
    en revanche ce qui est con pour l’océan c’est que je mets quand même de la crème puisque même à l’ombre je suis cap’ de cramer !

    Aimé par 1 personne

  6. Je coche chacun de tes paragraphes, je valide, et j’adhère donc. Je ne bronze pas depuis des lustres pour toutes les raisons citées. Je me souviens d’un retour de vacances, il y a longtemps maintenant, je reprenais le boulot et là on me dit « bah alors, t’es pas allée au soleil? Tu nous avais pourtant dis… » J’avais pourtant pris un petit hâle qui me convenait, mais ce hâle, je l’avais pris deux semaines avant la reprise, et donc, à mon retour, ma peau avait déjà reblanchi. Je me suis vraiment dit à ce moment là que c’était plié, le bronzage ça me saoule.

    Aimé par 1 personne

  7. Idem ici je ne bronze pas, jamais. Rien d’original: j’ai la peau méga blanche, je bronze pas je finis en homard, et j’ai pas envie de finir en vieille fripée (vieille tout court ça me suffit). J’aime ma peau de rousse et mes cheveux roux. Et puis franchement je trouve pas ça si joli le bronzage. C’est juste une autre couleur de peau que ta couleur de bas en fait.

    Aimé par 1 personne

    1. Tout comme toi j’aime de moins en moins l’idée de me « transformer » une fois l’an. Je suis revenue bronzée des vacances, ce n’est pas faute de m’être protégée, eh bien je me trouve moche, c’est pas uniforme, je suis plus bronzée sur les bras que sur le torse, lui-même plus bronzé que mon visage, j’ai plein de taches de rousseur…bref, vivement que je débronze!

      J'aime

  8. J’adhère complètement! Cela fait 10 ans que je me prends moultes remarques car « Han t’as pas bronzé toi! » Et que je réponds laconiquement « Je ne m’expose pas, je ne vois pas l’intérêt. » Mais je me sens toujours aussi incomprise 😄 ! Vive l’ombre, les chapeaux et la peau souple de pêche!

    Aimé par 1 personne

  9. J’adore cet article! Etant une fille du sud (sud sud), j’ai passé beaucoup de temps à bronzer quand j’étais jeune. Je me souviens même d’avoir passé les écrits du CAPES (en mars) déjà très bronzée car j’avais passé toutes mes révisions sur la terrasse en maillot. Aujourd’hui, j’aime moins ça et je me protège beaucoup plus. Mais comme mes parents ont une piscine, difficile d’échapper au bain de soleil (toujours après 17h). Mais comme tu dis si bien, on n’a plus le temps de bronzer, on s’occuper des enfants!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton avis sur mon article, ça me fait plaisir 🙂 Pareil, je cherchais pas mal à bronzer étant jeune, et je regrette beaucoup! C’est tellement vain, et ça laisse des traces qui ne sont pas vaines, elles, que ce soit tôt ou tard!

      J'aime

  10. Alors moi je bronze mais de manière involontaire. Après une allergie au soleil à 15 ans, je me suis longtemps camouflée. Je n’utilise pas de crème solaire ou alors si je sais que je vais être exposer au soleil et que je ne peux pas me protéger (Genre 1fois par an 😅)
    Et puis faire la crêpe, ce n’est franchement pas mon truc 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Ah mais j’ai oublié mes allergies au soleil, moi aussi! J’en ai développé pendant plusieurs années, je me retrouvais avec des plaques qui grattaient! Allez hop, une raison supplémentaire! Et ici, hors vacances, je dois m’exposer une fois l’an, et encore!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :