Mon enfant a marché à 2 ans et j’ai survécu

Deux de mes filles ont marché à environ deux ans. Et la troisième est bien partie pour suivre le même chemin. Comment ai-je survécu? De l’inquiétude en passant par l’énervement, j’en ai finalement pris mon parti et appris à y voir des avantages. Si, si. Tu vas voir.

Pourquoi c’est inquiétant?

Quand tu lis le carnet de santé de tes enfants, tu découvres que des gens magnanimes ont défini une fourchette assez large (9-18 mois, voire 20 mois dans certains départements), pour que des parents perdants au jeu de la génétique de la marche s’inquiètent et culpabilisent le moins possible. 9-20 mois, c’est laaaaaarge. Du coup, quand tu sors de cette fourchette déjà bien laaaaaarge, tu te sens…anormal. Bah oui, deux ans, c’est hors graphique, hors statistiques, hors carnet de santé.

Lorsque tu tentes de lire des témoignages sur internet pour te rassurer, tu te sens tout aussi hors normes. En effet, on y voit des gens s’inquiéter de façon inappropriée, presque attendrissante, à côté de ton cas désespéré, à propos d’enfants ne marchant pas à 16, 17 ou grand maximum 18 mois. Des âges auxquels tu te serais senti(e) béni(e) si tes enfants avaient daigné se déplacer sur leurs pieds.

Même le pédiatre finira par s’interroger, après t’avoir soutenu pendant des mois que mais nooooooooooooon, tout est normal, il faut lui laisser le temps. Aux deux ans de la cadette, il te regardera avec un air à la fois compatissant et soucieux, réfléchissant sérieusement à prescrire des examens complémentaires. Au cas où, bien entendu.

Pourquoi c’est énervant?

Tu compares malgré toi. Dans les livres qui disent tout bien comment on fait, il est écrit qu’on ne doit comparer un enfant qu’avec lui-même. Certes. C’est très positivo-bienveillant. Mais quand les bambins nés à la même période que le tien courent déjà partout depuis six mois, alors que ton chérubin se traîne encore péniblement sur les fesses…la tentation est trop forte. Tu compares de façon ignominieuse. Avec les frères et sœurs, les cousins, les copains. Avec n’importe quel môme d’âge équivalent.

Bien-sûr qu’il progresse, ton enfant. Regarde, il y a quatre mois, il ne savait pas se mettre sur les genoux et aujourd’hui, il arrive parfois à se hisser sur les pieds. Mais voilà. A côté des progrès manifestes et ostensiblement éclatants des autres enfants, ceux de ton bébé paraissent bien ternes, et il te fait d’ailleurs penser au coureur d’athlétisme d’une nation inconnue, celui qui finit toujours bon dernier mais termine quand-même la course dans l’indifférence générale.

Tout le monde tente de te rassurer: Le mien a marché à 18 mois (ce qui te paraît aujourd’hui encore incroyablement et injustement tôt). T’as marché à quel âge? 16 mois? Bah voilà, c’est héréditaire! (mais tu RÊVERAIS que tes bambins aient pu marcher à 16 mois – rêver à posteriori est donc possible). On ne peut pas tout faire en même temps: parler et marcher, adage dont tu sais qu’il est scientifiquement et atrocement faux, puisque tes amies ou tes collègues ont des marmots qui ont marché ET, comble de l’affront, parlé à 13 mois.

Tu passes de nombreux mois à regarder tes enfants se traîner par terre au parc. Se hisser péniblement sur des marches minuscules alors que les autres bambins les enjambent deux par deux. Tu subis les regards apitoyés des autres parents sur ta grande, déjà immense mais incapable de tenir sur ses pieds. Tu vis des situations ubuesques où tu dois soulever et tirer ta progéniture alors que des enfants trois fois moins hauts qu’elle lui passent littéralement sur le corps.

Ah, j’ai oublié. Ça te défonce le dos et le périnée. Va te farcir douze kilos à arracher du sol pendant de très, très longs mois.

Pourquoi finalement, c’est pas grave?

En réalité, dans la très grande majorité des cas, sauf diagnostic médical contraire, ton enfant est NORMAL. Cette phase récalcitrante ne prédit en rien ses difficultés futures, ou une maladie grave. Il est juste un peu paresseux, il aime le confort de son postérieur molletonné, ou alors il est peureux, il ne veut se lâcher que lorsqu’il sera certain de ne jamais pouvoir tomber ou dévier d’un demi-centimètre.

Quoique tu fasses, quelle que soit ta technique de stimulation, de sollicitation, de détournement, ta volonté de ne pas refaire les mêmes erreurs (Lesquelles? Tu n’en sais trop rien mais pour sûr, tu ne les referas pas), ton enfant sera le décisionnaire final. Console-toi en te disant que tout comme un adulte se promène sans couche et sans tétine, ton enfant ne pourra décemment pas se traîner sur ses fesses ou ses genoux sa vie durant.

feet-619399_1920

Pourquoi ça peut même être avantageux?

Tes risques de crises cardiaques diminuent drastiquement. Tu peux même t’offrir le luxe de détourner le regard de ta progéniture au parc. Nonchalamment. Presque par coquetterie malsaine.

En effet, le mot casse-cou ne fait pas partie de ton vocabulaire. Ton enfant sait étudier les dangers potentiels de son environnement avec plus d’attention et de minutie qu’une assistante maternelle en évaluation PMI.

Quand tes amis courent comme des dératés après leurs bébés-cow-boys, tu sirotes tranquillement ton cocktail en jetant de temps en temps, parce qu’il le faut bien, un regard à ton enfant qui n’aura bougé que d’une dizaine de centimètres dans le même laps de temps. Tu peux vraiment avoir le sentiment que le monde s’agite inutilement autour de toi.

Et quand, ENFIN, ton enfant sera décidé à marcher et que tu le hurleras sur tous les toits comme s’il s’agissait de l’exploit du siècle, tu ne redouteras pas les mauvaises chutes, les bobos, les risques de trébucher. Car ton enfant restera, même debout, égal à lui-même: livré avec un radar reposant intégré.

Et chez toi, l’acquisition de la marche, c’était à quel âge? Comment l’as-tu vécue?

Crédit photos: Pixabay

selection-hellocoton

161 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Vivi dit :

    Bonjour, ma petite a commencé a faire ses premiers pas a 25mois. Elle a été diagnostiqué hyperlaxe lors de la visite avec le neuropédiatre deux semaines avant ses 2ans.il me disait qu’il n’y avait rien d’inquiétant ,qu’il avait déjà vu des enfants marcher a 28mois et que je devais être patiente. Et il avait raison, 1 semaine après ses 25 mois elle a fait ses deux premiers pas toute seule. Certes ses pas n’étaient pas du tout sur au début mais plus les semaines passent plus elle progresse. Elle fait 6 pas seules maintenant et ça fait deux semaines.ça fait tout drôle d’avoir un enfant qui a été propre avant de marcher ! Mais comme on dit chaque enfant est unique

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour votre témoignage, j’ai la sensation que les enfants marcheurs tardifs sont de plus en plus nombreux, que les pédiatres en prennent conscience et que les discours sont de moins en moins alarmistes. Il faudrait adapter les carnets de santé qui donnent encore la fourchette « 9/20 mois ».

      J’aime

  2. Céline Truffier dit :

    Bonjour à toutes et à tous,

    J’ai témoigné ici il y a un moment maintenant. Ma fille a marché autour de ses 26 mois.
    Aujourd’hui elle a quatre ans et elle reste très « anxieuse » face à tout ce qui est moteur. Elle ne sait pas faire de vélo, ni de trottinette, n’ose pas courir lorsqu’il y a trop d’agitation (par exemple dans la cour de récré). On voit bien qu’elle en a envie, mais elle a une peur panique de tomber ou de ne pas réussir à faire comme les autres.

    J’aimerais le témoignages de parents d’enfants qui ont marché très tard : ont-ils rattrapé leur retard ou gardent-ils de l’appréhension ?

    Au plaisir de vous lire,

    Merci !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Céline
      Merci de revenir ici pour témoigner de l’évolution de votre fille. Les miennes (qui ont marché à respectivement 21, 24 et 20 mois) ont fait du vélo (sans petites roues) tard, n’ont jamais compris comment utiliser une trottinette à fond (elles en font, mais à 2 à l’heure) et clairement, ne sont pas des pro en sport et activités motrices de façon générale. N’hésitez pas à inscrire votre fille à des activités sportives type « baby gym » pour la dégourdir un peu. Mes filles aujourd’hui s’épanouissent dans des sports individuels comme la danse.
      Amicalement

      J’aime

    2. Stéphanie R dit :

      Bonsoir,
      Ma fille a aujourd’hui 27 mois et ne marche toujours pas, commence à caboter. C’est une petite fille anxieuse également … Elle est extrêmement peureuse, elle fait des bonds dans sa poussette parfois pour une moto qui passe ou qd j’appelle mon conjoint dans la pièce à côté, etc … Pour la neuropediatre c’est la raison pour laquelle elle ne marche pas … Pour d’autres médecins, étant donné qu’elle est volontaire mais que les progrès sont leeeeents … Du coup, votre message m’interpelle… Quel est le caractère de votre fille ?
      Merci d’avance

      J’aime

      1. Céline Truffier dit :

        Bonjour Stephanie,

        A 27 mois elle n’était pas vraiment peureuse. Ses inquiétudes sont venues plus tard. Elle est surtout anxieuse lorsqu’il y a beaucoup de monde et d’agitation (comme l’école par exemple !)

        J’aime

      2. Stéphanie R dit :

        Bonjour Céline,
        Merci pour votre réponse.
        Votre fille n’a jamais été peureuse, c’est donc nouveau.
        Ma fille est anxieuse-peureuse-hypervigilante depuis sa naissance …
        Bon courage à vous
        J’espère que d’autres mamans vous répondront.
        Bonnes fêtes de fin d’année

        J’aime

  3. Sarah dit :

    Bonjour Céline,
    Ma fille a marché à 25 mois (presque 26 !). Elle aura 4 ans en mars prochain.
    Elle fait de la trottinette mais reste très prudente, ne va jamais à fond et ne fait pas encore de vélo (du moins pas vraiment). On voit bien qu’elle est toujours un peu en retard niveau motricité et qu’elle n’aime pas lorsqu’il y a trop d’agitation autour d’elle. Toutefois il ne faut pas oublier que ce sont des enfants qui ont marché souvent 1 an après les autres et donc cela ne m’inquiète pas plus que ça. Elle est en effet assez peureuse et ce depuis sa naissance, si je vois que cela commence à la bloquer ou poser problème, je retournerai voir une psychomotricienne car ça l’avait beaucoup aidé lorsqu’elle a commencé à marcher.
    Bon courage à vous,
    Sarah

    J’aime

  4. Amandine dit :

    Bonjour,

    Ma fille aura 2 ans demain et je m’inquiète aussi. C’est une petite trouillarde. Nous avons des séances de kinésithérapie à faire à raison de 2 fois par semaine. En espérant que cela porte ses fruits.

    Aimé par 1 personne

    1. J’espère également que ce suivi sera efficace mais ne désespérez pas, si c’est une trouillarde, elle finira par se lancer 🙂

      J’aime

  5. Bonjour,
    Je vous laisse un petit message, car on se reconnaît très très bien en votre témoignage avec le papa. Notre petit loup à 21 mois aujourd’hui et ne marche toujours pas. Il se tient debout avec extrême prudence de ne jamais se faire mal. Je commence à avoir le dos en compote, et il commence à avoir besoin de se dépenser lors de balade mais très souvent en hiver pas facile de en extérieur de partir à l’exploration sur 4 pattes. Il ne marque aucun autre signe de retard. Sauf que nous, on nous rassure pas, souvent obligé de dire que ça va aller qu’on a confiance. Les grands parents ont un peu peur donc le sur-stimule. Je suis assez fatiguée et j’ai presque hâte d’arrêter de siroté et me mettre à courir derrière lui.
    Merci pour votre témoignage ! J’en trouvais pas ! Mais effectivement des, « ha le lien aussi il a marché super tard : à 16 mois ». Oui ! Mais tu es dans la fourchette ! Et dans son ça j’aurai même pas dit « tard ».

    J’aime

    1. Merci pour votre témoignage, ne vous inquiétez pas et laissez les autres le faire à votre place: votre fils finira par marcher et même courir, sans que vous ayez à lui courir après et à redouter des mauvaises chutes (ça compensera le mal de dos actuel)! Courage et gardez confiance en lui 🙂

      J’aime

  6. Hélène dit :

    Bonjour, ma fille a 22 mois et ne marche toujours pas seule en fait depuis 5 mois c’est alternance 4 pattes et marche sur les genoux !! , elle court même ! Elle se déplace avec appui (pousse pousse). Mais refuse qu’on la fasse marcher, on a vue 2 ostéopathe qui n’ont rien décelé, le médecin ne voit rien d’anormal non plus juste qu’elle n’est pas décidé et pas confiance et qu’elle préfère simplement les genoux.
    Je désespére sincèrement, enceinte du deuxième j’ai mal au dos horrible, elle va en collectivité, (mam) depuis 3 semaines en espérant que de ce côté comme celui du langage ça avance.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Hélène,
      Ne désespérez pas, je suis la triple preuve que tout finit par arriver! J’ai été enceinte également alors que mon aînée ne marchait pas encore, c’est vrai que c’est très compliqué à vivre… la collectivité peut éventuellement l’aider, en lui donnant des « modèles » à imiter…en attendant, patience et courage pour vous accompagner!

      J’aime

      1. Justine dit :

        Hélène, j’étais comme vous. Ma fille est très prudente et est restée en quatre pattes etc jusqu’à une semaine avant ses deux ans. Elle avait besoin d’être réellement sûre de ses appuis. Ça va venir. La collectivité va sûrement lui donner l’envie de faire comme ses camarades. Moi un jour elle m’a dit regarde maman et paf: debout à la crèche, elle faisait des aller retour dans le couloir à 17h30 ! Elle a voulu marcher que en sachant complètement le faire. Elle n’est JAMAIS tombée. Maintenant elle est à l’école maternelle petite section et quoi que moins à l’aise avec les jeux de casse cou, elle évolue normalement. Et va me chercher les bavoirs de son petit frère quand j’allaite le dernier de 3 mois. Courage à vous et bonne grossesse.

        Aimé par 1 personne

      2. Hélène Lisse dit :

        Oui effectivement je pense et j’espère que ma fille fera pareil , la nounou a réussi à la faire marcher mais seule c’est toujours pas ça a part sur les genoux.., c’est angoissant quand même malgré que tout soit normal, merci de vos témoignages !

        J’aime

  7. Noe dit :

    Bonjour,
    J’en ai presque pleuré de lire vos témoignages, de ne pas me sentir seule avec ma fille de 21 mois qui ne marche pas et a une peur panique de lâcher les mains lorsqu’elle est debout . Merci

    J’aime

    1. Justine dit :

      Bonjour à toutes. Ma fille a marché à 24 mois et a 3,5 and aujourd’hui.
      Hyperlaxe, de nature très prudente (hypersensible) nous venons d’apprendre qu’elle a également les pieds plats. Tous ces phénomènes l’ont empêché de se lancer tôt dans la marche. Aujourd’hui elle est très heureuse, court, joue comme tous les enfants de son âge… On essaye de lui trouver les meilleures chaussures et elle va avoir des semelles de podologue très fines et adaptées.

      Moi aussi j’étais désespérée… Courage à toi, vous n’êtes pas seuls !
      Bon courage a tous

      J’aime

  8. Malou dit :

    Bonsoir à toutes.
    En lisant l’article, j’ai tout de suite pensé à ma fille aînée qui a marché a 24mois (quasi 25 mois).
    Et puis à lire les commentaires sur le tempérament de vos enfants, je me suis dis, tiens comme elle.
    Ma fille est de nature prudente et peureuse et à parlé très vite et bien.
    Elle n’a jamais fait de retournements, 4 pattes, à ses 9mois on a commencé à nous alerter sur un retard de motricité (la pmi) , on a pas voulu prendre en compte de suite car chaque enfant va a son rythme et puis c’est ce que notre entourage nous disait aussi.
    Les mois ont passé et pas d’évolution, on nous a orienté vers un pédiatre puis un neuropédiatre et ils nous a été conseillé de faire des séances de kiné + psychomotricité.
    Au bout d’un an et parce que je me disais qu’il y avait quelque chose, on nous a enfin dit qu’elle avait un trouble neuro developmental, ca été un terme très violent a encaisser.
    Notre fille a des traits du trouble autistique qui explique aussi son retard de marche.
    Aujourd’hui elle est toujours suivi en psychomotricité (cela fait plus d’un an) et on va avoir un rdv en génétique pour voir si il n’y aurait pas un gène porteur d’une maladie.
    Voila je voulais témoigner pour vous dire qu’il se peut que votre enfant ait quelque chose( ou pas) et je l’espère. Nous avons longtemps nié le problème, c’est normal en temps que parent, il faut parfois du temps pour comprendre et accepter et les professionnels ne disent pas toujours les choses comme elles devraient être.
    De faire un bilan psychomoteur peut vraiment aider a déceler des choses chez votre enfant.
    Et puis voir un pédiatre ou neuropédiatre est à mon sens mieux quand il y a un petit souci qu’un médecin généraliste qui parfois ne cherche pas plus loin.

    Aimé par 1 personne

  9. Héloïse dit :

    Bonjour! Oui oh quel soulagement de lire votre témoignage et tous les commentaires !!Merci mille fois! Dommage que je ne connaisse pas une de vous en vrai! On se sent tellement isolés.. Ma fille à 20 mois et ne marche pas seule. Elle a trop peur de lâcher nos mains et nous dit « peur, peur ». Elle a commencé a se hisser debout vers 15mois. Mais et très loin de se mettre debout sans appui.. Dans notre entourage beaucoup de bébé plus jeunes et qui galopent déjà depuis plusieurs mois. On entend tout le temps  » tout va bien , moi j’ai marché à 18mois…etc » Oui enfin bon les 18 mois sont révolus depuis un certain temps. On a déjà fait un bilan de psychomotricité et osthéo. Tout va bien. Mais ça reste frustrant, un peu angoissant, désolant de vous son enfant aux jeux se traîner à quatre pattes, et fatiguant physiquement!

    Aimé par 1 personne

    1. Justine dit :

      On compatit pour vos bras ma chère!
      C’est fatiguant oui… Peut être une enfant hypersensible comme la mienne, qui reste très prudente et qui a des appuis particuliers car pieds plats. Moins facile de bien se positionner!
      Donnez nous des nouvelles! Et vous n’êtes pas SEULES! Et vous faites ce qu’il faut! La motricité libre on la tenté et ça n’a pas fait de nos enfants des précoces en marche pour autant!!( (je revois encore les parents qui jugent en disant que nos enfants avec retard de marche sont sans doutes dans les transats toute la journée … Et les jugements de nos enfants en poussette (ho elle est grande pour être en poussette… 🤦🏻‍♀️)
      Moi j’ai envie de vous encourager et vous rassurer!
      Ça va aller! Ce n’est pas de votre faute. Vous avez tout fait ce qu’il fallait et vous accompagnez votre enfant qui évolue, à son rythme, son rythme très personnel! Ce sont souvent des enfants qui, des qu’ils marchent, ne tomberont jamais! (A rétorquer a des mères parfaites d’enfants marchant à 1 an ☺️)
      Des encouragements de gens qui me comprennent car passés par la: C’est ce que j’aurais aimé qu’on me dise à ce moment là alors je vous le dit 💙

      Bon courage et joyeuse poussette 22kilos à vous (y’a une bebe confort super pratique pas chère Lara2) ça nous a sauvé jusqu’à ses 3ans pour les très grandes balades ou c’était trop fatiguant pour elle.

      J’aime

  10. Hélène dit :

    Bonjour j’avais posté concernant ma fille de 24 mois qui ne marchait pas et que sur ses genoux ; et bah elle marche ! Depuis ses 25 mois et 4 jours ! On avait été voir un pediatre le jour de ses 2 ans qui nous a dit qu’il n’y avait rien d’anormal juste un blocage psychologique selon lui tout comme notre médecin traitant nous l’a dit et en fouillant sur internet une maman a été voir une kinesiologue pour sa fille qui avait le même problème et ça avait fonctionné. Du coup ayant une kinésiologue près de chez moi on y ait aller c’était une séance assez spéciale et 1 semaine après comme elle nous l’a dit elle s’est mise à marcher . 😁

    J’aime

Répondre à Maman Lempicka Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s