Mon enfant a marché à 2 ans et j’ai survécu

Deux de mes filles ont marché à environ deux ans. Et la troisième est bien partie pour suivre le même chemin. Comment ai-je survécu? De l’inquiétude en passant par l’énervement, j’en ai finalement pris mon parti et appris à y voir des avantages. Si, si. Tu vas voir.

Pourquoi c’est inquiétant?

Quand tu lis le carnet de santé de tes enfants, tu découvres que des gens magnanimes ont défini une fourchette assez large (9-18 mois, voire 20 mois dans certains départements), pour que des parents perdants au jeu de la génétique de la marche s’inquiètent et culpabilisent le moins possible. 9-20 mois, c’est laaaaaarge. Du coup, quand tu sors de cette fourchette déjà bien laaaaaarge, tu te sens…anormal. Bah oui, deux ans, c’est hors graphique, hors statistiques, hors carnet de santé.

Lorsque tu tentes de lire des témoignages sur internet pour te rassurer, tu te sens tout aussi hors normes. En effet, on y voit des gens s’inquiéter de façon inappropriée, presque attendrissante, à côté de ton cas désespéré, à propos d’enfants ne marchant pas à 16, 17 ou grand maximum 18 mois. Des âges auxquels tu te serais senti(e) béni(e) si tes enfants avaient daigné se déplacer sur leurs pieds.

Même le pédiatre finira par s’interroger, après t’avoir soutenu pendant des mois que mais nooooooooooooon, tout est normal, il faut lui laisser le temps. Aux deux ans de la cadette, il te regardera avec un air à la fois compatissant et soucieux, réfléchissant sérieusement à prescrire des examens complémentaires. Au cas où, bien entendu.

Pourquoi c’est énervant?

Tu compares malgré toi. Dans les livres qui disent tout bien comment on fait, il est écrit qu’on ne doit comparer un enfant qu’avec lui-même. Certes. C’est très positivo-bienveillant. Mais quand les bambins nés à la même période que le tien courent déjà partout depuis six mois, alors que ton chérubin se traîne encore péniblement sur les fesses…la tentation est trop forte. Tu compares de façon ignominieuse. Avec les frères et sœurs, les cousins, les copains. Avec n’importe quel môme d’âge équivalent.

Bien-sûr qu’il progresse, ton enfant. Regarde, il y a quatre mois, il ne savait pas se mettre sur les genoux et aujourd’hui, il arrive parfois à se hisser sur les pieds. Mais voilà. A côté des progrès manifestes et ostensiblement éclatants des autres enfants, ceux de ton bébé paraissent bien ternes, et il te fait d’ailleurs penser au coureur d’athlétisme d’une nation inconnue, celui qui finit toujours bon dernier mais termine quand-même la course dans l’indifférence générale.

Tout le monde tente de te rassurer: Le mien a marché à 18 mois (ce qui te paraît aujourd’hui encore incroyablement et injustement tôt). T’as marché à quel âge? 16 mois? Bah voilà, c’est héréditaire! (mais tu RÊVERAIS que tes bambins aient pu marcher à 16 mois – rêver à posteriori est donc possible). On ne peut pas tout faire en même temps: parler et marcher, adage dont tu sais qu’il est scientifiquement et atrocement faux, puisque tes amies ou tes collègues ont des marmots qui ont marché ET, comble de l’affront, parlé à 13 mois.

Tu passes de nombreux mois à regarder tes enfants se traîner par terre au parc. Se hisser péniblement sur des marches minuscules alors que les autres bambins les enjambent deux par deux. Tu subis les regards apitoyés des autres parents sur ta grande, déjà immense mais incapable de tenir sur ses pieds. Tu vis des situations ubuesques où tu dois soulever et tirer ta progéniture alors que des enfants trois fois moins hauts qu’elle lui passent littéralement sur le corps.

Ah, j’ai oublié. Ça te défonce le dos et le périnée. Va te farcir douze kilos à arracher du sol pendant de très, très longs mois.

Pourquoi finalement, c’est pas grave?

En réalité, dans la très grande majorité des cas, sauf diagnostic médical contraire, ton enfant est NORMAL. Cette phase récalcitrante ne prédit en rien ses difficultés futures, ou une maladie grave. Il est juste un peu paresseux, il aime le confort de son postérieur molletonné, ou alors il est peureux, il ne veut se lâcher que lorsqu’il sera certain de ne jamais pouvoir tomber ou dévier d’un demi-centimètre.

Quoique tu fasses, quelle que soit ta technique de stimulation, de sollicitation, de détournement, ta volonté de ne pas refaire les mêmes erreurs (Lesquelles? Tu n’en sais trop rien mais pour sûr, tu ne les referas pas), ton enfant sera le décisionnaire final. Console-toi en te disant que tout comme un adulte se promène sans couche et sans tétine, ton enfant ne pourra décemment pas se traîner sur ses fesses ou ses genoux sa vie durant.

feet-619399_1920

Pourquoi ça peut même être avantageux?

Tes risques de crises cardiaques diminuent drastiquement. Tu peux même t’offrir le luxe de détourner le regard de ta progéniture au parc. Nonchalamment. Presque par coquetterie malsaine.

En effet, le mot casse-cou ne fait pas partie de ton vocabulaire. Ton enfant sait étudier les dangers potentiels de son environnement avec plus d’attention et de minutie qu’une assistante maternelle en évaluation PMI.

Quand tes amis courent comme des dératés après leurs bébés-cow-boys, tu sirotes tranquillement ton cocktail en jetant de temps en temps, parce qu’il le faut bien, un regard à ton enfant qui n’aura bougé que d’une dizaine de centimètres dans le même laps de temps. Tu peux vraiment avoir le sentiment que le monde s’agite inutilement autour de toi.

Et quand, ENFIN, ton enfant sera décidé à marcher et que tu le hurleras sur tous les toits comme s’il s’agissait de l’exploit du siècle, tu ne redouteras pas les mauvaises chutes, les bobos, les risques de trébucher. Car ton enfant restera, même debout, égal à lui-même: livré avec un radar reposant intégré.

Et chez toi, l’acquisition de la marche, c’était à quel âge? Comment l’as-tu vécue?

Crédit photos: Pixabay

selection-hellocoton

60 commentaires sur “Mon enfant a marché à 2 ans et j’ai survécu

Ajouter un commentaire

    1. Merci pour ton commentaire et pour ton lien. J’ai lu ton article. Tu n’y dis pas si de votre côté, il y a des facteurs définis qui peuvent expliquer l’hypotonie de votre fille. J’espère que cette dernière se résorbera spontanément. Votre fille parle, quand le langage suit, il n’y a en général aucune inquiétude à avoir. Notre premier pédiatre nous avait envoyés faire un bilan psychomoteur pour notre aînée. Nous avons appris à cette occasion qu’elle était hyperlaxe avec une légère hypotonie. Globalement, le savoir ne nous a servi à rien, sinon à lui mettre une étiquette. Elle n’a pas suivi de séances de psychomotricité ou de kiné, car impossible de trouver des créneaux à l’époque, et elle a finalement marché à 21 mois. Notre second pédiatre de m’a jamais prescrit aucun bilan que ce soit pour notre cadette (qui a marché à 24 mois) et je lui suis extrêmement reconnaissante de ne nous avoir collé ni inquiétude, ni diagnostic dans les pattes. Il a su percevoir le blocage psychologique derrière le retard de notre fille. Aujourd’hui, aucune n’a de problème moteur avéré, même si notre aînée est toujours hyperlaxe, ce qui est un avantage non négligeable pour la danse classique 😉
      Pour notre 3ème, je suis presque désabusée, mais ce qui est certain, c’est que je ne suis pas inquiète, et que je n’irai pas chez le kiné ou le psychomotricien pour lui faire gagner 2 mois de marche. Si les problèmes sont plus globaux, bien-sûr, il faut envisager une prise en charge comme tu le fais!

      J'aime

  1. Ma fille a marché à 15 mois alors que je la sentais bien partie pour être une précoce tant elle aimait bébé se tenir debout. Et bien non, je me suis fourrée le doigt dans l’œil. Je n’ai pas connu la phase où les enfants veulent absolument marcher AVEC la main de maman. Non, ce fut d’un coup d’un seul, je m’élance, je marche et ciao la compagnie !
    Pour ce qui est de la marche à deux ans, je connais aussi une petite fille qui ne marchait pas à cet âge. Devant l’inquiétude des parents, réponse du pédiatre « votre fille va très bien, c’est juste une grosse feignasse » ! LOL

    Aimé par 2 personnes

    1. C’est fou comme ils s’amusent à déjouer les pronostics ces petits! Et ici c’est le contraire, des mois et des mois en tenant la main, le doigt, le petit doigt, on ne sait jamais hein 😉
      J’adoooooore la réponse du pédiatre! Ça a le mérite d’être clair! 😄

      J'aime

  2. Merci pour ton article
    Mon bout de chou 17 mois, marche qu’avec les meubles ou nos mains…il ne marche pas seul ms par contre c’est un vrai cascadeur…
    Son pédiatre nous a juste explique que pour lui l’acquisition de la marche serait plus longue car c’est un petit poids.

    Aimé par 1 personne

    1. Bon, déjà il a compris le truc! 😄 et c’est drôle ce côté cascadeur alors même qu’il rechigne à marcher! Et pour le petit poids…si tu lis les commentaires plus bas ou ceux sur FB, tu verras qu’on a aussi de bons gros pépères dans la place!

      J'aime

  3. Au delà de la comparaison, je comprends que tu te sois inquiétée. Vraiment. Quand tu sors de la fourchette, tu t’inquiètes forcément. Du coup, c’est super de lire des articles comme celui-ci, ça pourra rassurer les autres parents qui sont dans la même situation. Tout va bien, tout est normal!

    Aimé par 1 personne

    1. Pour la première on était inquiets. Nous étions tout jeunes parents, les premiers de notre entourage, heureusement une collègue a vécu la même chose que moi. Des enfants nés 8 mois après mon aînée ont marché avant elle…Ça m’a paru interminable, j’ai eu l’impression d’attendre, et d’attendre. Et puis notre pédiatre de l’époque m’énervait à toujours me rappeler que j’avais marché tard (16 mois c’est PAS tard 😝) comme si ça m’aidait d’une quelconque façon!
      Notre nouveau pédiatre n’a commencé à s’inquiéter que le jour des 2 ans de la cadette. J’étais en pleurs devant lui (et devant elle). Elle a finalement marché 5 jours plus tard…elle a dû se dire que vu l’état de sa mère, il était temps d’arrêter cette vaste blague 😄
      Et oui, conclusion: tout ça pour ça, en fait, tout va bien!

      J'aime

  4. Nous faisons partie du clan de la marche au ras de la fourchette – 17 mois et qq. J’avais déjà droit à des regards étonnés et/ou compatissants alors j’imagine d’ici ce que ça a dû être avec qq mois de plus. Mon conjoint, mon frère, moi… on avait tous marché entre 16 et 18 mois alors finalement ça s’est retrouvé. Par contre ma fille en a gardé une certaine malaisance. Je me souviens que vers ses 3 ans elle ne courait pas, et se faisait ainsi doubler par des enfants de 2 ans. Un osthéo nous a bcp aidé, et une seule manipulation a suffi pour qu’elle arrive à courir. Mais même aujourd’hui, à 5 ans, elle peine un peu. La deuxième a commencé à marcher à 13 mois, à courir vers 18, et n’a jamais arrêté depuis 😉

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que quand c’est héréditaire l’explication est toute trouvée et c’est assez rassurant!
      Aaaah mais je n’ai pas parlé de la motricité de mes filles qui a été pendant longtemps très malaisée aussi car toujours aucune prise de risque! Les miennes ont marché et couru en même temps du coup…mais jamais trop vite, c’est trop dangereux 😄
      Ah ces ostéo, heureusement qu’ils existent!

      J'aime

  5. Notre 3e a marché à 17 ou 18 mois.L’avantage c’est que comme mon aînée était déjà grande, j’avais oublié à quel âge elle avait commencé à marcher et du coup je n’ai pas fait de comparaison. Mais cC’est vrai que c’est flippant quand son enfant est hors norme, même si je pense que les pédiatres sont plus cools qu’avant. Les parents ayant toujours tendance à se vanter des prouesses de leurs petits, quand tu as le seul gros tout-mou qui rampe…

    Aimé par 1 personne

    1. Super pour l’absence de comparaison, d’où l’un des nombreux intérêt de ne pas faire des enfants rapprochés 😉 Oui je confirme, notre pédiatre chiant était de l’ancienne génération! Et ici tous nos proches avaient compris qu’il valait mieux ne pas trop se vanter 😄 Plus sérieusement je ne me souviens d’aucune indélicatesse!

      Aimé par 1 personne

  6. On n’aurait pas le même bébé à la maison?!Le bon gros pépère de 12 kg qui se fait tout mou dans les bras et loin de lui l’envie de bouger le petit doigt pour marcher ! Le regard compatissant des gens devant mon bébé aux mensurations hors normes qui se traine lourdement sur le derrière (et encore, oh miracle, il a ENFIN découvert le 4 pattes il y a 15 jours ! ). 14 mois seulement mais bien loin de la marche encore. J’ai moi-même marché à 19, y aurait-il effectivement une histoire d’hérédité dans l’air…? Et tout ses copains qui galopent devant leur maman courbée en deux, du vécu aussi pour moi! Une chose est sûre, une fois adulte, ils parleront tous, marcheront tous, auront tous toutes leurs dents, feront leurs nuits, seront propres, n’auront plus de tétine/de doudou et j’en passe. Chacun leur rythme, c’est ce qui les rend unique et c’est comme ça qu’on les aime 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Très heureuse de te voir ici Inès, merci d’avoir pris le temps de commenter! Ici aussi le 4 pattes est très récent et utilisé uniquement pour traverser les tapis 😂 Oui, je pense que l’hérédité joue et rassure mais ne peut pas tout expliquer! Et heureusement que les adultes sont là pour nous prouver que tout est bien qui finira bien 😄
      Nos enfants prennent juste leur temps dans cette société du tout-tout-de-suite!

      J'aime

  7. Alors moi ma fille a marché à 12 mois, mais elle a toujours été très tonique. Tout le monde étaient ravie. Perso, moi j’étais pas si pressée car comme tu le dit si bien, après, il faut leur courir après !! Et ça, ma fille adore 🙂 Enfin, chacun son rythme.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui les gens aiment bien les bébés qui marchent vite, ça se sent dans les conversations, dans les questions. Je pense qu’ils y voient le signe d’un bon développement , d’un enfant dégourdi, autonome…bref ils n’y associent que des qualités! Comme tu dis chacun son rythme, de toute façon on ne peut rien y faire!

      J'aime

  8. Les chiffres et les statistiques !!! Tu sais ce qu’elle en pense la prof de maths… Tous les ans elle fait un cours où le but est sensibiliser mais chères petites têtes pensantes de demain que les chiffres comme ça, tous seuls, ça pue !!! 😀

    Ici ils ont marché à 13, 13, 15 et 14 mois. Plus ou moins tous la même fourchette.
    Chose que j’estime très importante **et plutôt rassurée que le dernier s’y soit mis même sur le tard** ils ont tous fait du quatre pattes. Dans la famille ceux sont les seuls à être passés par là et ils ont marché le plus « tard » 😉 Par contre ils ont marché nickel, fluide, à l’aise, il savait utiliser leurs genoux.
    Pas de démarche robotique, pas de pleur en cas de chute car ils se débrouillaient tout seul pour se relever… Bref, une Maman fière de sa progéniture même si les « Autres » les trouvaient un peu lents sur ce point.

    Par contre ils rentrent dans la catégorie « cascadeurs », même la fille. Ils savaient tout faire avant de marcher.
    Monter les escaliers, les descendre, sauter du canapé, traîner le marche pied pour grimper dessus… Du coup je me suis toujours dit qu’ils n’avaient pas spécialement d’intérêt à marcher sur deux jambes vue qu’ils pouvaient parfaitement vivre à leur guise tout le reste. La marche était plus un luxe qu’une nécessité 😀

    Ha oui ! Les bébés de deux ans et douze kilos… ben je ne connais pas non plus…
    Pourtant je libère de belles bêtes (3,8 kilo en moyenne) mais dès qu’ils commencent à bouger un peu vers 7/8 mois, ils ne veulent plus grossir… arrivés un peu avant 9 kilos, c’est fini ! Juste pour qu’on ne puisse pas les passer au siège auto niveau 1 😀 😀 😀

    Ta petite Mémère a parfaitement raison de se laisser vivre !!!
    Tout le monde est toujours tellement presser de tout aujourd’hui, qu’ils ratent plein de choses.
    Une étape à la fois et on arrive toujours au bout.
    Nos bébés sont tous à un moment donné hors stat et personne n’est malheureux pour autant 😉
    Ici, c’est les dents ! Tous les quatre, mais Pilou1 a la palme !
    18 mois, ENFIN, deux dents !!! 😉 😉 😉 et ça ne l’a jamais empêché de manger solide !

    Aimé par 1 personne

    1. Ouais je suis totalement d’accord avec toi pour les chiffres! À bas les chiffres 😄 (oui j’ai oublié le « tout seuls » en route!)
      Quelle homogénéité j’admire! Et surtout j’admire tout ce qu’ils savaient faire à leur âge, je me rends compte qu’ici en comparaison (ah nan, faut pas comparer), on est proche du néant intergalactique! Et comme toi, je suis persuadée que la marche était un luxe pour mon aînée qui a fait…un an de 4 pattes. Histoire de bien se tanner les genoux.
      LOL pour le paragraphe sur le poids je connais plusieurs copines dans ton cas!
      Tu as raison, je pense qu’on s’est tous inquiétés et qu’on s’inquiétera tous un jour à propos du développement de nos enfants…une chose est certaine, ici, pour les 3, c’est le paquet sur le langage!

      J'aime

  9. Chez moi ils ont marché tôt (12, 14 et 11 mois), mais ont eu les dents très tardivement. Il parait que tous les développements ne peuvent se faire en même temps… ma fille était tellement casse cou que j’étais ravie qu’elle n’ait pas encore de dents quand elle a commencé à marcher… et pourtant elle a réussi à en casser un coin plus tard !
    Bref, c’est humain de comparer et on ne peut s’empêcher de le faire, mais si les pédiatres ne donnent pas l’alerte sur un autre sujet, il faut laisser le temps aux enfants ! il faut qu’on apprenne la sérénité !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est un adage qu’on m’a souvent sorti mais j’ai bien vu autour de moi qu’il pouvait être démenti! Mais tu as raison, mieux vaut ne pas avoir de dents quand on marche à 11 mois!
      C’est tout à fait ça, il faut que nous apprenions à laisser le temps à nos enfants et à nous raisonner: retard ne veut pas forcément dire problème.

      J'aime

  10. Votre témoignage me parle, même si mon vécu est très différent. Les miens ont marché à plus ou moins deux ans et quelques… au bout de nombre séances de kiné. Hyperlaxes, oui, et aussi sacrément motivés, la marche a été une conquête qui leur a demandé beaucoup d’efforts. Donc non, pas du tout fainéants ou paresseux (comme l’entourage l’a parfois dit), même s’il leur a fallu plus de temps que la moyenne des enfants. Des années après, il reste des difficultés. Zapper l’étape du 4-pattes, voire du ramper, ça peut malheureusement laisser des traces. Tout dépend sûrement des enfants, en tout cas merci aux kinés pédiatriques (spécialité trop méconnue) !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour votre commentaire, j’ai effectivement toujours entendu dire que le 4 pattes était une étape fondamentale et c’est vrai qu’ici, elles y sont toutes passées. Même si elles marchent et courent comme tous les enfants elles n’ont jamais été des pros de la motricité et je suis convaincue que la marche tardive empêche certaines expériences, notamment celle du danger et de la prise de risque. Et oui, heureusement, il y a aujourd’hui un panel de professionnel formé à la prise en charge de ce type de difficultés!

      J'aime

  11. Cet article m’interpelle drôlement… Les normes et statistiques, on a beau savoir que chaque enfant est différent, elles peuvent aussi générer de l’inquiétude inutile !
    En ce qui me concerne, ma cadette fait plutôt partie des dynamiques toniques casse coups, lol. Par contre, elle n’a pas dû tout été dans les normes niveau langage… A dit son premier maman à 23 mois, et très longtemps, moi seule avait le décodeur pour la comprendre. Elle a commencé à véritablement parler à 3 ans et demi. Pas facile de ne pas s’inquiéter et les remarques désagréables résonnent encore  » il faut jouer avec elle »,  » lui parler »,  » lui lire des livres »… La bonne blague, PE passionnée de littérature de jeunesse !
    A tout juste 5 ans, elle a fait d’énormes efforts ( merci à sa super orthophoniste !) et devient un véritable moulin à paroles !!
    Bref chacun son rythme et oublions les chiffres !!
    La bienveillance et la patience sont de bien meilleurs outils !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est certain que les chiffres sont un cadre nécessaire à la perception de certains retards de développement, de maladies, de détection de problèmes…mais tu as raison: jusqu’à preuve de l’existence d’un réel problème grave, nous ferions mieux de les oublier, a fortiori en tant que prof où les occasions de croiser des enfants hors-normes sont nombreuses!
      Des « cas » comme celui de ta fille, j’en ai croisé des dizaines, parfois réellement problématiques, d’autres fois résultant seulement d’un blocage. C’est vrai que les orthophonistes font un super boulot!

      J'aime

  12. Ici a 14 mois, et j’avais deja depuis ses 12 mois « elle ne marche pas ? » NOn, mais elle parle deja courament et fait des phrases … Mais ca c’est pas grave grrrr…. Bref j’ai adoré la voir marché et ca a clairement changé notre vie et depuis on fait de longue ballade et c’est le bonheur elle va avoir deux an dans 3 semaine

    Aimé par 1 personne

  13. Adèle a marché à 23 mois et 3 semaines…. Oui j’ai compté parce que Adèle a fait mieux que moi sa maman. J’ai marché à 21 mois… Je pensais que mon record ne serait pas battue, Louise ayant marché à 13 mois. Eh bien non ! Adèle a le record de la famille. Le record… À chacun sa médaille. Adèle a décidé de marcher quand elle l’a voulu. Paresseuse ? Peut-être. Prudente. Trop. Adèle avait peur. Nous avons quand même vu une psychomotricienne lors d’une séance pour voir. Nous avons vu et entendu que Adèle n’avait pas de problème particulier. Mais qu’elle n’avait pas pris conscience de son corps et de ses facultés. Qu’elle devait appréhender l’espace. Que son manque d’équilibre était dû à une tête bien ronde et lourde à porter. 🙂 une séance que nous n’avons pas renouvelée pour la laisser tranquille.
    Et nous avons eu raison. Le déclic a eu lieu peu de temps après…pendant une soirée. Nous dansions. Elle a voulu danser. Et elle s’est levée. Trois petits pas de danse. Et c’était bon ! Alors oui c’est tard, mais c’est le temps qu’il lui a fallu. Au delà de ça, elle compense ailleurs. S’habille seule, met ses chaussures seule, tient parfaitement son stylo…bref, Adèle fait ce qu’elle veut. Et cela nous plaît de la laisser faire. Alors oui nous avons survécu. 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Eh ben…je voudrais pas faire celle qui se la pète mais je détiens le record absolu! 😄 Serai-je détrônée un jour? Quel suspense!
      Plus sérieusement je te comprends…moi aussi j’ai compté (2 ans et 5 jours, tu vois!)! Je me retrouve dans tout ce que tu as décris: beaucoup de prudence, pas de problème particulier, on lui a fichu la paix mais c’était long quand-même…et oui, ça ne présage en rien de l’autonomie future! Ce qui est bien quand ils se lancent aussi tard c’est qu’il n’y a pas de phase transitionnelle: du jour au lendemain, le 4 pattes est abandonné et la marche acquise définitivement!

      J'aime

  14. Je comprends bien les avantages que tu as pi en tirer une fois l’inquiétude passée! Mais pour ta première, ça a du te travailler pas mal quand même non? Je crois que j’aurais été très inquiète de mon côté! Ici Tess a marché à 13 mois, c’était très bien pour moi 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui pour la première on n’avait aucun point de comparaison, un pédiatre culpabilisant, j’ai cru qu’on n’en verrait jamais le bout! Pour la 3ème, ça ne me semble pas long du tout…juste normal 😄
      J’aurais aimé avoir au moins un enfant qui marche tôt (13 mois ça aurait été bien!) pour vivre autre chose!

      J'aime

  15. Super ton article, très déculpabilisant 🙂 Pour information, en entretien de recrutement je pose bien des questions, mais jamais  » à quel âge avez-vous marché ? » (idem pour « fait vos nuits ? », été propres ? ») donc pas de soucis !
    Mais je comprends la pression qu’on peut ressentir…. (dans un autre genre, ma fille a du dire son premier « maman » à plus de 18 mois…eh ben je ne le vivais pas très très bien…)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup!
      C’est vrai qu’il ne reste absolument aucune trace de toutes ces inquiétudes et ces retards, qui ressortiront juste à la génération prochaine…les pauvres, elles partent avec un sacré bagage! 😂
      Marie a témoigné plus haut du retard de langage de sa fille et force est de constater que les réactions et les problématiques se ressemblent, qu’on parle langage ou motricité!

      J'aime

  16. Je note beaucoup de prise de recul par rapport à cette « particularité » familiale et j’en suis bien contente pour toi, car je sais que ça a été compliqué les deux premières fois. Je trouve chouette que tu puisses en rire et en dégager les éléments positifs. Puis bon, on se doute bien qu’à 15 ans elle marchera, hein ! Ma soeur, en ce moment, est harcelée par la famille qui lui demande tous les deux jours (comme si un miracle pouvait se produire en claquant des doigts !) si son fils de 14 mois marche, elle en a ras-le-bol ! Il faut vraiment que tout le monde rentre dans un moule pour satisfaire l’opinion générale…

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense que ce recul est dû au fait que beaucoup de temps a passé, je me rends bien compte que ce retard n’a eu absolument aucune incidence grave sur leur développement de petite fille, et que finalement, il n’en reste aucune trace…ça aide à prendre les choses avec philosophie pour numéro 3!
      Je ne comprends pas que les gens puissent à ce point projeter sur les autres leurs envies, leurs normes…Soutien total à Inès!! 😄

      J'aime

  17. A 1 an, mais en revanche un retard de langage dû au perfectionnisme de mademoiselle qui préférait le mutisme sélectif et s’entraîner en cachette pour parler et a attendu pour faire des phrases complexes (merci l’enfant zèbre !).
    Alors ton billet me parle évidemment. Les comparaisons, l’avis rassurant du pédiatre qui tique enfin à 3 ans, les avis de tout le monde, le yo-yo entre la patience et le stress … c’est usant !

    Aimé par 1 personne

    1. Tu illustres encore une fois le parallèle possible entre les différents domaines de développement des enfants! Une chose est certaine: les gens ont toujooooooours leur mot à dire et finalement, ça se termine souvent très bien!

      J'aime

  18. Chaque enfant va à son rythme. Et on dit toujours qu’ils ne peuvent pas tout assimiler en même temps, soit ils se concentrent sur la motricité, soit sur la parole. Mes filles se sont retournées dos-ventre tard. A 9 mois quand le pédiatre demandait comment elles se déplaçaient, je lui répondais qu’elle ne se déplaçaient pas. Mais elles ont été debout ensuite rapidement, presque sans passer par le quatre pattes et à 12 mois elles marchaient. Pour le langage, la cadette a dit son premier mot assez tard mais là à 21 mois, elle en apprend tous les jours. Elle est loin de faire des phrases mais arrive à se faire comprendre en mélangeant mots, onomatopées et langue des signes.
    Très bonne soirée

    Aimé par 1 personne

    1. Effectivement, c’est ce que disent beaucoup de gens, mais c’est vrai que j’ai vu beaucoup de contre-exemples dans mon entourage, c’est donc le genre d’adage qui ne suffisait pas à me rassurer, à l’époque. Ton expérience montre que chez certains enfants, l’acquisition de la marche est quasi fulgurante. Ici, les progrès moteurs sont lents mais ils sont constants. Ma fille a dit son premier mot à 7 mois, et à 16, elle doit avoir une trentaine de mots à son actif et commence à faire de petites phrases. Je me console avec cet aspect très agréable de son développement. C’est un régal de communiquer avec elle. Merci beaucoup d’avoir apporté ton témoignage sur le sujet!

      J'aime

  19. Salut, je commence par te dire que j adore ton post il libère et j aime la dérision que tu y met ça rend tout ça léger et pas grave dans cette société où tout le monde compare et juge alors MERCI!! Mon fils qui a 3 ans maintenant à marcher à 22 mois, il savait marcher avant et s etait déjà lacher quelques fois seul mais ne se lancait pas vraiment il lui fallait le tout petit bout de doigt aussi, il a fallu que je sois hospitalisé prête à accoucher de son frère pour qu il marche 😒 . On mettait beaucoup d espoirs dans le 2eme mais c est le même 😣😂 ( on appelle ça le concours du moins rapide) il a 16 mois et demi et ne se lance pas il se met debout niquel marche avec nos mains mais pas seul alors on lâche l affaire on a compris on ne fait pas des rapides tant pis😔 effectivement il marchera un jour . Merci encore ça fait du bien de voir qu on est pas seule avec nos tout mous de 12kg 😂😂😂

    Aimé par 1 personne

    1. De rien, je suis vraiment ravie de voir que des gens potentiellement inquiets puissent me trouver via des moteurs de recherche, déculpabiliser et se dire que ce n’est pas grave! Comme tu le dis bien ils marcheront un jour, plutôt très tard que tôt mais on s’en fout! Ici les 3 modèles suivent le même chemin et je suis totalement décomplexée pour la dernière! 👍🏻

      J'aime

  20. Merci….!!! Votre article est génial et terriblement déculpabilisant mais je reste inquiète : ma fille a 17 mois, elle est très en avance sur le langage etc mais.. avance sur les fesses (très rapidement par ailleurs) depuis des mois mais ne se lève pas, ne tient pas debout, ne s’assoit pas seule, ne tient pas à 4 pattes.. etc
    Quand on essaye de la mette debout, elle ne met même pas ses pieds à plat…😱
    Très sociable, souriante, et bavarde par ailleurs. Pas d’inquiétude alors ?
    Je précise, elle fait 12 kilos et est très grande, j’ai mal au dos !!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci d’avoir pris le temps de me le dire Cécile! Votre fille présente le même profil que les miennes: très portées sur le langage. Je crois même que la dernière coiffe ses sœurs au poteau côté vocabulaire et surtout qualité de la prononciation. On m’a toujours dit que si le langage suivait il n’y avait pas à s’inquiéter. Qu’en dit votre médecin? Si vous êtes inquiète vous pouvez lui demander un bilan psychomoteur qui définira les points à travailler pour votre puce. La règle d’or c’est l’évolution: tant qu’elle évolue, même à pas de fourmi, c’est qu’elle va bien.
      Et je vous souhaite bon courage pour les 12 kilos! 😄

      J'aime

      1. Merci beaucoup pour votre réponse ! Nous allons en effet faire un bilan. Je suis plus inquiète par le fait qu’elle ne se lève pas que celui qu’elle ne marche pas. À quel âge se sont levées vos filles ?

        Aimé par 1 personne

      2. Merci, j’ai donc pour l’instant le record du « rester assis » moi 😂
        Je vous tiendrai au courant du bilan. Comme dit son pédiatre, quoiqu’il arrive elle ne passera pas son bac sur les fesses..!

        Aimé par 1 personne

  21. Bonjour,

    On trouve tellement peu de témoignages d’enfants ayant marché tard, ca fait du bien d’en lire !

    Ici, la demoiselle vient de feter ses deux ans et n’est pas encore décidée. Nous re commencons les seances de kiné. Cet hiver nous en avions fait deux puis avions laissé tomber devant le refus de participer de Mademoiselle (pleurs pendant toute la seance).
    On ne fait que changer de strategie «il faut la stimuler a fond» /«il faut la laisser tranquille, ne pas lui mettre la pression».

    Je viens d’accoucher de mon deuxième enfant donc cette periode est difficile pour nous tous : pour ma fille qui doit faire la place au petit frere et pour nous puisqu’a chaque sortie on doit porter le petit bebe et la grande de dix kilos !

    Merci pour vos témoignages ca fait chaud au coeur !

    Ps : j’ai le record alors puisqu’elle ne marche pas encore a deux ans et 15 jours !

    Aimé par 1 personne

    1. Ravie de faire la connaissance de la détentrice du record absolu 🙂
      Merci beaucoup pour votre retour, c’est vrai qu’on entend tellement d’avis divergents dans ces cas-là qu’on navigue parfois entre les solutions sans grande cohérence…Bon courage dans l’attente de la délivrance 😉
      N’hésitez pas à revenir par ici pour me raconter le dénouement, car, dans tous les cas, il sera heureux!

      J'aime

  22. Bonsoir, et merci pour cet excellent billet. J’ai beaucoup ri, cela m’a confortée dans mon intuition de mère celibataire, aimante et archi optimiste que ma fille de 2 ans depuis hier qui arrive à se mettre debout seule depuis une semaine mais ne marche toujours pas, évolue bien, à son rythme certes mais évolue. Elle communique, sait se faire comprendre, a acquis pas mal de mots et est éveillée. Le plus important à mes yeux ! Elle voit une kiné 2 fois par semaine depuis un mois et fait des progrès. Par contre, je vais reconsulter un pédiatre sur recommandation de celui de la crèche car ben « elle devrait marcher cet enfant tout de même hein? »
    Il me parle de neurologue, ce qui est plutôt anxiogène mais j’essaie de surmonter cette inquiètude. Je sais qu’elle est sur une bonne voie, sa bonne voie à elle…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour votre retour, je suis toujours touchée qu’on prenne le temps de me laisser un mot après m’avoir trouvée dans la jungle d’Internet! Je vous dirais que vous avez raison: vous faites suivre votre fille, vous êtes attentive, il faut réussir ne pas projeter les inquiétudes des autres sur elle, et c’est particulièrement difficile. Je vous souhaite que le parcours de votre fille se déroule sans encombre, à son rythme. N’hésitez pas à venir témoigner ici de la suite!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :