Vendre l’équipement du dernier bébé

Il y a trois semaines, nous avons fait ce que de nombreux parents font, et feront peut être tous un jour, et ce pour quoi je pensais être prête : nous avons mis en vente une partie de l’équipement de notre bébé.

Ou plutôt de nos bébés. Car les trois-quarts des objets ont servi à nos trois filles.

Il y a des choses plutôt anodines, comme une arche de jeu, et puis celles qui font mal, celles qui provoquent une petite douleur, comme un lien qui se déchire là, à l’intérieur.

Le cosy. Le premier objet personnel avec lequel nos filles aient été en contact après leur naissance.

 

Cette alcôve dans laquelle nous les avons déposées, elles et leurs 3 kilos environ, ces inconnues, roses, encore fripées, sereines et fragiles, dans des matins froids de janvier ou de février.

Ce cosy dans lequel nous les avons promenées, observées, bercées, transportées, protégées de la pluie, du vent, du soleil, dans lequel nous les avons regardées sourire, rire, babiller et s’ouvrir au monde.

Ce cosy qui a roulé sur les routes nous menant à notre premier domicile, sur les routes de nos vacances, par tous les temps, sur la route de notre maison, sur la route de notre vie de famille, chaque fois élargie, quand nous le ressortions de la cave, le lavions amoureusement, y projetions leurs petits corps recroquevillés endormis.

Ce cosy, c’est le symbole d’une page qui se tourne. C’est ma prime maternité, ma fertilité que je regarde s’en aller. Par choix, certes. Un choix certain, assumé, serein, mais un choix enrobé de nostalgie, d’une tristesse légère comme un voile, un choix au parfum de plus-jamais.

Quand je sens les larmes me monter au yeux en y pensant, je me dis que ce qui fait la saveur de notre existence, ce sont ces plus-jamais. Nous balancerons toujours, nous, parents, entre l’envie que le temps ralentisse, l’envie de revivre certains moments, et le besoin vital d’aller de l’avant, de tourner des pages, de se réaliser de mille autres façons possibles.

Adobe-Spark

Nos enfants grandissent. Ces objets dont on se sépare, qui nous ont appartenu mais n’ont plus à nous appartenir, ces dernières premières fois, ces petits deuils invisibles, ils piquent un peu le cœur, mais sans eux, nous serions incapable de savourer notre chance de vivre et vieillir.

Et toi, comment as-tu vécu ces moments qui nous font vivre très concrètement l’expression « Une page se tourne »?

21 commentaires sur “Vendre l’équipement du dernier bébé

Ajouter un commentaire

  1. Nous avons commencé l’année dernière…
    Du matériel naissance en particulier pour le moment.
    Heureuse d’aider des amis qui pour le coup découvre la parentalité **bon courage ;)** et spécial dédicace à un de mes élèves qui allait être papa à qui j’ai vendu et donné pas mal de chose.

    Mais le plus dure a été les vêtements. Non pas de les sortir du carton et de les vendre, mais plutôt de les voir porter sur d’autres et ah ! oh ! sacrilège ! dépareiller les ensembles **qui n’en sont pas mais que je mettais moi-même ensemble :D**. C’est complètement stupide, mais c’est comme ça 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Moi aussi j’aurais préféré que ça aide des amis ou des proches mais nous avons tous été parents en même temps ou en alternance, sans possibilité de se donner le matériel parce qu’on en a besoin sur des périodes assez longues, qui peuvent se chevaucher.
      Et j’ai ri pour les vêtements, jamais eu l’occasion de voir les miens portés par d’autres pour les mêmes raisons, ou parce qu’il ne naissait que des garçons 😉
      Il me reste une dernière « chance » avec ma sœur qui du coup aurait une grosse pression! 😂

      J'aime

  2. Je suis en plein dedans (alors que ma fille n’a que 4 mois !) Pour le moment, je suis plutôt heureuse de faire de la place. et je n’ai pas cet attachement émotionnel pour le matériel.. mais ce ne sont que des choses que l’on nous avait déjà donné pour la plupart.. Ce sera peut-être plus dur pour le reste !

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis également en pleine revente de matériel de puériculture depuis quelques mois mais cela ne me touche pas. C’est probablement mon côté terre à terre… Après tout, la plupart des objets étaient stockés à la cave donc ce n’est pas comme s’ils disparaissaient de ma vue du jour au lendemain. Cependant, je comprends que cela soit plus difficile pour toi car tu y associes les souvenirs…
    Bises
    Cécilia

    Aimé par 1 personne

    1. Chez moi aussi c’était stocké…Tu as raison, je n’en ai pas fait un autel de recueillement 😂
      C’est la démarche qui m’a coûtée. Ce qu’elle représente en terme de petit deuil concret à faire 😊

      J'aime

  4. Pour ma part, je n’y arrive pas. Nous en avons discuté hier soir et pour le moment, nous ne nous fermons pas la porte. J’aimerais réussir à me convaincre qu’on a terminé notre famille mais je n’en suis pas là. Pourtant, je pensais être prête à rayer le souhait du 4ème de ma liste, après la grossesse particulièrement tourmentée que j’ai connu. Mais non. Le désir est revenu, latent pour le moment, mais il m’empêche de faire le tri, de tourner la page, de me séparer définitivement de mon transat up and down, de mon cosy, de mon parc, de mon carton de 1 mois mixte, de mon coussin d’allaitement… finalement, elle prend de la place, cette porte ouverte!

    Aimé par 1 personne

    1. On avait eu l’occasion d’échanger sur ce sujet sur mon précédent blog, et je vois que tu n’as pas changé d’avis 😊 Je sens que tu iras au bout. Ça se sent dans les termes que tu emploies! Et dans tous les cas, pas d’urgence à te débarrasser de tous ces encombrants (cave? Grenier? Garage? 😂)
      Ici je suis sûre de moi, mais passer une étape concrète me fait prendre conscience que ce n’est pas un choix si limpide et évident que ça.

      J'aime

      1. Franchement? Oui, absolument certaine! Tout me le fait penser (corps, organisation, équilibre, projets). En tout cas je ferai tout pour que ça n’arrive pas, et si ça arrive, c’est que ça devait vraiment arriver 😄

        J'aime

  5. Nous avons aussi vendu la plupart du matériel de puériculture mais aussi les vêtements bébé et les jouets d’éveil. Et j’ai eu parfois le sentiment de perdre des souvenirs et regrette de ne pas avoir conserver le pyjama de naissance de chaque enfant pour pouvoir leur montrer plus tard.

    Aimé par 1 personne

    1. Pour l’instant je n’ai vendu aucun vêtement car ayant enfin terminé ma famille 😅, je peux prêter des pièces à ma sœur. Mais je trouve que garder le pyjama de naissance et quelques pièces emblématiques est une très belle idée ❤️

      J'aime

  6. Je comprends tout à fait ce sentiment de nostalgie.
    Mon grand aura 7 ans dans un peu plus d’un mois…j’ai trèèèès longtemps gardé ses vêtements. Impossible de les prêter, impossible de les vendre ni de les donner. Puis, j’ai finalement craqué…toute la layette d’été est partie dans un orphelinat pour garçon au Burkina. Une collègue s’y rend assez régulièrement. Cà a été moins difficile que prévu, car pour la bonne cause!
    Ma petite dernière va déjà sur ses 4 ans. Et bien, les vêtements sont encore rangés soigneusement et prennent plus de la moitié de sa penderie…mais c’est encore trop tôt, je les GARDE!
    Pour le reste, tout est parti! Je n’ai pourtant pas encore fait le deuil d’une troisième grossesse. Mais je ne m’inquiète pas, tout se rachète! 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Très belle destinée pour les vêtements de ton fils! C’est le genre d’initiative qui me faciliterait aussi grandement la tâche!
      Tu sais qu’en vendant des trucs, je me suis dit: « si jamais un jour je suis enceinte, on rachètera, hein, ça se rachète?! » Évidemment, je n’ai rien dit de cette pensée secrète à mon mari!
      Sérieusement, ça n’arrivera jamais mais…j’y ai pensé, comme toi 😂

      J'aime

  7. Nous n’en sommes pas encore à cette étape car on espère que bébé 2 viendra bientôt nous rejoindre 😉 Du coup on garde précieusement tout ça! Mais je t’avoue que vu la place que ça me prend dans mon garage, la chambre de Tess et la chambre d’amis, je suis assez pressée de m’en débarrasser ^^
    Mais bon, d’ici là, je changerai peut-être d’avis car ça veut aussi dire faire le deuil d’être à nouveau jeune maman!

    J'aime

  8. Alors moi je suis en plein dedans!! Petite A. vient d’avoir 7 mois et je me dis que nous sommes bien tous les 5, en équilibre, que maintenant, il ne nous reste plus que toute la vie pour profiter de nos 3 enfants, que maintenant que le plus grand a 7 ans, nous pouvons faire des choses différentes avec lui, que retrouver un jour la vie avec un nourrisson me frustrerait du temps passé avec mes grands, que j’ai envie de retrouver un peu mon corps juste pour moi.. Bref tout ça et plein d’autres choses encore… Et pourtant mettre la première annonce pour vendre un objet qu’ils ont utilisés a été un déchirement… Alors en premier j’ai vendu le truc qu’ils n’ont jamais utilisé ou une fois, mais sans aucune conviction …Facile! Pour les vêtements j’ai plus de mal, je donne à mes amies, belle-soeurs, à des asso. Mais pas tout je dois l’avouer j’ai encore quelques cartons et surtout je leur ai fait chacun une boîte que je garde précieusement avec leurs premiers pyjamas, leurs bonnets de naissance, leurs premières chaussures, ou n’importe quel autre objet qui a une valeur particulière. Je réalise bien que même si physiquement avoir un autre enfant, serait difficile, j’ai encore du mal à accepter que je n’aurais plus de bébé au creux de moi, que je ne ressentirais plus ça… Je sais qu’avec le temps et la raison, cela se fera mais je resterais une nostalgique de la grossesse!

    Aimé par 1 personne

    1. Ton commentaire, j’aurais pu l’écrire mot pour mot Lucie (et pas seulement parce que nos enfants ont le même âge 😊). Tu décris parfaitement ce que je ressens, et tu sais à quel point la grossesse est un état de grâce pour moi aussi. Va faire un tour sur mon Facebook, j’y ai publié une vidéo qui pourrait te faire signer direct pour un 4ème!! 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :