Le flash info de fin d’hiver 2021

Apparemment, il se passe tout plein de trucs dans ma life. Ou alors j’oublie de te les raconter. Ou alors je fais exprès d’oublier de te les raconter comme ça ça me fait un stock de trucs à raconter. T’as vu la stratégie. Côté contenu, faut pas oublier que je suis en concurrence avec Nabilla et son sac Hermès à 65 000 euros. Faut que j’envoie du lourd. T’es prêt(e)? … Lire la suite Le flash info de fin d’hiver 2021

Le blog a 3 ans

Je suis toujours là. Sur cet espace, considéré comme totalement ringard par certains. Sans beaucoup d’abonnés, sans une audience importante, mais je suis là. Et ne te détrompe pas: si je suis là, c’est parce que tu y es, aussi. J’aurais lâché, sinon. Depuis longtemps. En 3 ans, j’ai lâché mon métier, mais pas ce blog. Il m’a aidé à donner une perspective à mes priorités, à replacer mes envies au premier plan, à me laisser du temps à m’aménager du temps pour l’alimenter et le faire exister. … Lire la suite Le blog a 3 ans

Le flash info de l’hiver 2021 ou ma vie au temps du coronavirus

Bon, pour être franche avec toi, j’ai bien cru que je n’allais pas l’écrire, ce flash info, et pour cause: j’ai rien à raconter. Mais t’en vas pas, parce que tu commences à bien me connaître: même quand j’ai rien à raconter, j’arrive à raconter des trucs, par exemple je parle de pisse-debout ou de d’arabesques à la piscine. C’est ça, la magie de l’écriture. … Lire la suite Le flash info de l’hiver 2021 ou ma vie au temps du coronavirus

Inceste et abus sexuels: informer pour mieux protéger

Pendant longtemps, pendant très longtemps, l’inceste et les abus sexuels ont eu dans ma vie le statut de réalités très abstraites, connues mais évanescentes, pas très bien définies, de ces trucs horribles et inconcevables -attentat, accident d’avion, massacre, viol- qui n’arrivent heureusement qu’aux autres, par autres, j’entends autres lointains, inconnus, sans qu’il y ait des répercussions sur ma propre vie. Et puis un jour, une langue s’est déliée. … Lire la suite Inceste et abus sexuels: informer pour mieux protéger

Deuil de la maternité: je ne redeviendrai plus jamais maman

Mon dernier enfant est sur le point d’avoir 4 ans. Je ne suis plus maman de (très) jeunes enfants et il est temps pour moi de finaliser mon deuil de la maternité. De la maternité dans le sens « devenir maman », porter puis donner la vie. Deuil, parce que pour moi la maternité est un renoncement viscéral, hormonal, animal, qui ne va pas forcément de soi. Parce que je me rends bien compte, quand j’en parle avec mon mari, que si j’ai totalement fait le deuil d’avoir un jour un autre enfant, je n’ai sûrement pas tout à fait accompli celui d’avoir un nourrisson. … Lire la suite Deuil de la maternité: je ne redeviendrai plus jamais maman

Comment aider ton enfant à devenir un super lecteur

Suite à un test, nous avons découvert que nos filles aînées ont un niveau de lecture de milieu de collège en CE1 et CM1. Et j’en suis très fière. Mais pas étonnée. Car ce résultat vient couronner des années de choix et de positionnements familiaux, que j’ai voulu te lister ici. Il y a des choses évidentes à mettre en place, d’autres moins. Mais toutes prises ensemble peuvent faire de ton enfant un (très) bon lecteur, et ce, très tôt dans sa scolarité. … Lire la suite Comment aider ton enfant à devenir un super lecteur

Les élèves français sont nuls en maths: pourquoi je me reconnais dans le diagnostic posé

J’ai envie de pleurer quand je vois ce que mon ex-métier est devenu en 15 ans. Quel gâchis. Evidemment, il n’y a pas de fatalité. Evidemment, il y a des solutions, les autres y arrivent bien: augmentation drastique des salaires pour rendre la profession de nouveau attractive et diversifier les profils, véritable formation continue, avec des mises en pratique sur le terrain, formation initiale en 3 ou 5 années post-bac. Mais on en est loin. On en est très loin. Je suis pessimiste, j’ai l’impression d’avoir réchappé d’un naufrage, et de regarder ce qui fut mon navire couler depuis le rivage. … Lire la suite Les élèves français sont nuls en maths: pourquoi je me reconnais dans le diagnostic posé